Hockey sur glace - Ligue Magnus : Le championnat suspendu jusqu'au 1er décembre au moins

Hockey sur glace - Ligue Magnus : Le championnat suspendu jusqu'au 1er décembre au moins©Media365

Marie Mahé, publié le mercredi 11 novembre 2020 à 23h40

Ce mercredi, la Fédération française de hockey sur glace a annoncé la suspension de la Ligue Magnus jusqu'au 1er décembre prochain. Une décision motivée par le confinement actuellement en vigueur en France, et qui oblige ainsi également le sport professionnel à se produire à huis clos.

Une décision qui ne surprend finalement pas grand monde. En effet, en raison de la pandémie de coronavirus, qui continue d'ailleurs encore aujourd'hui de sévir à travers le monde, la France a décrété un nouveau confinement, qui a officiellement commencé le vendredi 30 octobre dernier. Toutefois, contrairement au premier, le sport professionnel est libre de suivre son cours, alors qu'il doit toutefois se dérouler à huis clos. Pour certaines disciplines, cela est forcément plus compliqué que pour d'autres. C'est ainsi notamment le cas du hockey sur glace. Ce mercredi, via son compte Twitter officiel, la Fédération française de hockey sur glace a annoncé la suspension de la Ligue Magnus, jusqu'au 1er décembre au moins, soit jusqu'à la fin officielle du confinement, à moins que le gouvernement ne le prolonge, d'ici les prochains jours. Toutefois, une exception pourrait être faite pour les matchs amenés à être télévisés.


Des aides de l'État insuffisantes

Le huis clos imposé est particulièrement risqué pour les différents clubs concernés, financièrement parlant. Une décision prise par le bureau directeur de la FFHG « en accord avec les clubs concernés ». Ces derniers s'étaient réunis ce mardi soir, dans le but d'évoquer les aides de l'État qui pourraient ainsi leur revenir. Des aides qui sont visiblement apparues bien trop insuffisantes pour assurer leur équilibre économique, alors que la Ligue Magnus est le championnat français qui dépend le plus de la billetterie. Avant que ne soit officialisée cette décision, les rencontres prévues lors du week-end du 30 octobre ainsi que lors de la semaine du 2 au 8 novembre avaient déjà été reportées. Cette décision de tout stopper dénote, par rapport à d'autres disciplines se déroulant en salle, comme le basket, le handball ou bien encore le volley. Toutes ont décidé de poursuivre leurs championnats respectifs, malgré les énormes conséquences que peut engendrer un huis clos, d'un point de vue économique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.