Début de l'examen du TAS concernant l'appel des sportifs russes condamnés à vie

Début de l'examen du TAS concernant l'appel des sportifs russes condamnés à vie©Media365

Antoine Poussin, publié le lundi 22 janvier 2018 à 16h06

À Genève ce lundi, va débuter l'audience du TAS (Tribunal arbitral du sport) suite à l'appel de 39 des 42 sportifs russes suspendus à vie par le CIO (Comité International Olympique).

Ouverture des hostilités à Genève. Le TAS (Tribunal arbitral du sport) va entendre dès aujourd'hui, et ce jusqu'à la fin de semaine, 39 des 42 sportifs russes condamnés à vie des Jeux olympiques par le CIO (Comité International Olympique), pour avoir profité d'un système de dopage institutionnalisé en 2014 à Sotchi. L'audience va se dérouler dans la plus grande discrétion, puisqu'elle n'est ouverte ni au public, ni aux médias. Ce lundi matin étant réservé uniquement aux questions de procédure et de plaidoirie, les sportifs russes arriveront à partir de lundi après-midi. Ils seront divisés en deux groupes et plaideront devant deux trios de juges-arbitres. Ces derniers devront donner leurs verdicts le plus rapidement possible, car 21 des athlètes russes suspendus souhaitent encore participer aux jeux de Pyeongchang, débutant le 9 février. Parmi les 39 sportifs attendus, trois d'entre eux sont déjà arrivés à 13h. Il s'agit des trois patineurs de vitesse Alexander Rumyantsev, Artem Kuznetzov, ainsi qu'Olga Fatkulina, médaillée d'argent sur 500m, qui a déclaré à la presse : « Maintenant, je pense que tout ira bien ». Plusieurs témoignages sont attendus dans la semaine comme celui de Grigory Rodchenkov, ancien patron du laboratoire antidopage de Moscou, qui a révélé le système de dopage d'Etat en Russie, ou encore, celui de Richard McLaren, juriste canadien, auteur d'un rapport sur le système de dopage pour l'AMA (Agence mondiale antidopage). Selon le secrétaire général du TAS Matthieu Reeb, l'audition devrait durer jusqu'à samedi soir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.