Championnat d'Europe : Papadakis-Cizeron en tête après la danse rythmique, Samodurova sacrée

Championnat d'Europe : Papadakis-Cizeron en tête après la danse rythmique, Samodurova sacrée©Media365

Marie Mahé, publié le vendredi 25 janvier 2019 à 20h16

Ce vendredi, les Français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont remporté la danse rythmique aux championnats d'Europe de patinage artistique. Avant le libre, les quadruple tenants du titre sont donc plus que jamais favoris à leur propre succession. De son côté, Sofia Samodurova s'offre le titre en individuel chez les dames.

La France n'en a certainement pas fini avec les médailles d'or lors de ce championnat d'Europe de patinage artistique. Après le titre de James et Ciprès, ce sont bien les (presque) imbattables Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron qui sont plus que jamais en course pour un nouveau sacre en danse. Ce vendredi à Minsk, le couple français, ultra favori, a pris la tête de la compétition à l'issue de la danse rythmique et avant le libre. Un nouveau titre européen et ce serait alors le cinquième consécutif pour les Tricolores, qui tiennent toujours aussi bien leur rang. Cette compétition correspond seulement à leur deuxième sortie de l'hiver, après celle effectuée à Grenoble.

Samodurova sacrée à seulement 16 ans !

Chez les dames, une nouvelle ère commence peut-être. En effet, ce vendredi soir, la championne olympique et championne d'Europe en titre, Alina Zagitova, n'a pas gagné. En revanche, c'est bien Sofia Samodurova, âgée de tout juste 16 ans, qui a eu le dernier mot. Zagitova, qui n'en est visiblement pas à son coup d'essai (ndlr : après un autre libre raté, elle avait finit 5eme aux championnats de Russie), a totalement manqué son programme libre sur Carmen, ce qui l'a donc empêchée d'espérer mieux. Pendant sa prestation, la sportive a notamment chuté au moment de sa tentative de combinaison triple lutz - triple boucle-piquée. Elle doit donc se contenter de la deuxième place finale. Sixième à trois points du podium, Laurine Lecavalier, finalement cinquième, ne deviendra pas la première Française sur un podium européen depuis... Surya Bonaly en 1996 ! De son côté, Maé-Bérénice Meité finit septième.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.