Bosses - Laffont : "C'est tellement beau"

Bosses - Laffont : "C'est tellement beau"©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le samedi 19 mars 2022 à 12h35

Un mois et demi après la déception de Pékin, Pauline Laffont a de nouveau remporté le globe de cristal des bosses en individuel vendredi à Megève, et elle ne boude pas son plaisir.



Aux anges ! Après avoir remporté son cinquième globe de cristal en cinq ans en individuel vendredi soir lors des finales de la Coupe du monde de ski de bosses à Megève, Perrine Laffont ne boudait pas son plaisir. "Toi, je vais t'aimer, te chérir, te chouchouter et grandement t'apprécier. Tu as été tellement dur à aller chercher, mais quel bonheur de t'avoir dans mes mains ce soir. Merci à toutes les personnes qui ont permis que tout ça se réalise. Je me sens chanceuse", a-t-elle écrit sur Twitter, en légende de plusieurs clichés de ce nouveau sacre. Un sacre qu'elle est allée chercher en devançant l'Australienne Jakara Anthony et la Japonaise Anri Kawamura. Au classement de la spécialité, elle l'emporte au final d'un petit point face à cette dernière.

"Je prouve que c'est moi la meilleure du monde"
"Ça ne pouvait pas mieux se passer. C'est sûr que la victoire est belle. Et le globe est encore plus beau. C'est sûr aussi qu'il n'en fallait pas moins. Il fallait que Jakara (Anthony) soit deux et Anri (Kawamura) trois pour que ça me fasse avoir ce petit point d'avance. Et gagner à la maison, en France, c'est tellement beau. On a senti l'énergie en haut de la piste. Et Megève nous a fait une piste incroyable, je me sentais bien. J'étais cool. J'avais juste à skier. Il y a beaucoup d'émotions car c'était une course à stress, je savais que ça allait se jouer à rien. Et là, c'est toute la pression de la journée, de ces derniers mois qui ressort. C'est un soulagement", a déclaré à L'Equipe la championne olympique de 2018, qui est également revenue sur sa déception des derniers Jeux, où elle n'avait pu faire mieux que quatrième : "Pékin c'était une course d'un jour. Les étoiles n'étaient pas alignées pour que j'aie une autre médaille. Là, je prouve ce soir que c'est moi la meilleure du monde, car il faut être régulière sur toute une saison et je l'ai entre les mains ce soir, donc c'est cool." Outre le petit globe des bosses parallèles, la Française de 23 ans peut encore décrocher le classement général de la Coupe du monde, elle qui accuse actuellement 39 points de retard sur Jakara Anthony.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.