Biathlon - Sjusjoen (sprint) : M.Fourcade troisième pour sa rentrée

Biathlon - Sjusjoen (sprint) : M.Fourcade troisième pour sa rentrée©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 16 novembre 2019 à 15h10

Martin Fourcade a pris la troisième place du sprint des sélections norvégiennes de Sjusjoen, devant Johannes Boe, ce samedi, pour sa rentrée à quinze jours du lancement de la saison de Coupe du Monde, à Östersund (Suède). La victoire est revenue à l'Allemand Johannes Kühn. Simon Desthieux prend la sixième place.

Martin Fourcade sur le podium pour sa rentrée. A deux semaines du coup d'envoi de la saison de Coupe du Monde, à Östersund, le septuple vainqueur du gros globe de cristal a fini troisième ce samedi des sélections norvégiennes de Sjusjoen. Le champion français, pénalisé par une faute sur sa dernière cible au tir debout après deux tours parfaits sous la dense neige norvégienne qui pouvait laisser penser qu'il allait s'imposer, termine finalement à 18 secondes du vainqueur du jour l'Allemand Johannes Kühn et à 10 secondes du Norvégien Fjeld Andersen, dominé nettement dans le sprint final par Kühn. Fourcade, qui attendait avec impatience ce sprint pour pouvoir se jauger à quinze jours pour le biathlon de reprendre ses droits (« J'ai besoin de me situer », avait-il expliqué la veille), devance en revanche le Joahnnes Boe. Le Norvégien, longtemps au coude à coude avec celui auquel il avait succédé l'année dernière au palmarès, est ressorti derrière le Tricolore après avoir signé lui aussi un 9 sur 10 au tir debout (sa seule erreur également) et sans jamais parvenir à revenir sur son rival. Fourcade, lui, semblait plutôt satisfait de sa course après-coup, même s'il regrettait cette fameuse faute sur le dernier tir.

Fourcade : « Cette dernière balle me coûte cher »



« C'était un début de course idéal jusqu'à cette dernière balle du tir debout qui me coûte cher pour la course du jour et me fait mal dans la tête pour le dernier tour, analysait l'ancien patron de sa discipline au micro de La Chaîne L'Equipe. J'ai eu du mal vraiment sur une course de pré-saison, qui n'a pas le même enjeu, à sortir la démultipliée dans le dernier tour. Il y a de super réponses sur les deux premiers tours où j'ai vu que j'étais capable de me battre au niveau des meilleurs, voir devant. Il faut retenir ces deux premiers tours mais ne pas oublier le dernier, car c'est ce qui me fera gagner ou perdre une course. Je sais que je suis au niveau de me battre au meilleur niveau international. Il faudra arriver à accepter la douleur et aller plus loin dedans que ce que j'ai réussi à faire aujourd'hui (samedi). »

Claude : « Il n'y a pas péril en la demeure »

Egalement en lice sur cette course de rentrée, Simon Desthieux et Fabien Claude terminent eux aussi dans le Top 10. Un petit exploit pour le second, dont la superbe performance en ski (meilleur temps) a permis de compenser trois erreurs au tir. « Je tire un bilan correct. Je suis dans le rythme sur les skis. Au tir, j'ai fait un très bon couché. Debout, ce n'est pas encore ça, surtout dans ces conditions mais il n'y a pas péril en la demeure. ça va passer. Je suis confiant » Eux aussi présents à Sjusjoen samedi, Émilien Jacquelin, Quentin Fillon-Maillet et Antonin Guigonnat ont dû se contenter respectivement des 13eme, 15eme et 37eme place, mais le dernier se remet tout doucement d'un virus contracté au début du stage en Norvège. « J'ai 15 jours pour faire évoluer cette forme physique », estimait Guigonnat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.