Biathlon - Relais femmes d'Hochfilzen : La Norvège gagne encore, les Bleues septièmes

Biathlon - Relais femmes d'Hochfilzen : La Norvège gagne encore, les Bleues septièmes©Media365

Aurélien CANOT, publié le samedi 14 décembre 2019 à 12h50

Tandis que la Norvège a signé le doublé après avoir déjà remporté le relais féminin d'Östersund, la France a dû se contenter d'une rageante septième place.

Les Bleues déçoivent encore. Sixième du premier relais de la saison, il y a une semaine à Östersund (Suède), l'équipe de France est encore passée au travers, ce samedi à Hochfilzen lors du deuxième relais de la saison. Seulement septièmes à l'arrivée après avoir longtemps flirté avec des places plus lointaines encore, les Tricolores ont même fait pire qu'à Östersund. Un résultat très rageant d'autant que si la France termine à plus d'une minute de la Norvège, auteur d'un doublé après avoir déjà gagné en Suède, le podium ne semblait paradoxalement pas si loin que cela pour le quatuor du jour composé d'Anaïs Bescond, Justine Braisaz, Célia Aymonier et Julia Simon. La dernière relayeuse des Bleues estime toutefois qu'il aurait presque été scandaleux que les quatre femmes finissent dans les trois premières étant donné la nouvelle défaillance de l'équipe au tir, avec au final un tour de pénalité et... quatorze balles de pioche pour les Françaises, qui ne peuvent pas espérer mieux que des places d'honneur en tirant de la sorte, à en croire une Simon très remontée après l'arrivée au micro de La Chaîne L'Equipe. « On ne mérite pas ce podium avec deux tours et le nombre de pioches (...) Pas une n'est à son niveau et ça fait mal », pestait la native d'Albertville, sans vouloir épilogueur sur les performances individuelles.

La Norvège peut remercier Eckhoff

Elle aurait pu notamment pointer du doigt le passage sur l'anneau de pénalité de Braisaz qui a coûté rapidement la victoire à la France ou encore la lenteur incroyable sur le pas de tir d'Aymonier - « C'était un combat contre moi-même et je l'ai gagné. Je peux encore faire beaucoup mieux, mais pour moi, c'est une petite victoire », a avoué cette dernière ensuite. Tout ça pour utiliser à l'arrivée quatre balles de pioche et compromettre cette fois les chances de podium alors que le dernier tour très rapide de la première relayeuse (Bescond), pas irréprochable non plus au tir néanmoins, avait maintenu les Bleues dans le coup. Lorsque Simon s'est élancée, en dixième position à 1'17" de la Russie, ce n'était plus vraiment le cas. Condamnée à aller très vite sur le ski, la Savoyarde a de surcroît eu le tort de commettre deux erreurs alors que la quatrième place était encore envisageable en dépit de cette avalanche de tirs ratés. Incapable de tenir la cadence imprimée par ses rivales, la skieuse (tchèque) située juste devant elle inclue, la dernière relayeuse des Bleues a finalement arraché la septième place, mais sans effacer cette nouvelle énorme déception. Après la sixième place de la semaine dernière. Autre similitude par rapport à Östersund : il n'y a rien à faire actuellement contre les Norvégiennes. Longtemps en tête (l'Italie a elle aussi pris les commandes à un moment), la Russie pensait pourtant tenir sa première victoire de la saison. Marte Roiseland, deuxième la veille sur le sprint, a mis le coup de poignard fatal aux Russes dans le final en dépassant Yurlova avec une facilité déconcertante. Mais les compatriotes de Johannes Boe peuvent surtout remercier Tiril Eckhoff. Lorsque cette dernière s'est élancée, la Norvège occupait en effet la douzième place, à plus d'une minute du leader. Son relais terminé, les Norvégiennes pouvaient de nouveau envisager de faire ce doublé. Ce qu'elles ont fait. Chapeau.

BIATHLON - COUPE DU MONDE
Hochfilzen - Relais 4x6 km femmes
Samedi 14 décembre 2019
1- Norvège, en 1h10'04"7
2- Russie, à 8"2
3- Suisse, à 1'04"1
4- Ukraine, à 1'09"2
5- Canada, à 1'09"3
6- République tchèque, à 1'16"1
7- France (Bescond, Braisaz, Aymonier, Simon), à 1'18"9
8- Etats-Unis, à 1'37"
9- Pologne, à 2'22"4
10- Suède, à 2'53"
...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.