Biathlon : Fourcade entretient le flou sur sa retraite

Biathlon : Fourcade entretient le flou sur sa retraite©Media365

Aurélien CANOT, publié le vendredi 29 novembre 2019 à 20h03

Alors que la Coupe du Monde reprend ses droits samedi à Östersund avec le relais mixte pour commencer, Martin Fourcade (31 ans) assure qu'il ne sait pas encore si cette saison sera la dernière pour lui ou pas. Quoi qu'il en soit, le septuple vainqueur du Gros globe de cristal assure qu'il l'entamera avec beaucoup d'ambitions.

La der pour Martin Fourcade ? A la veille pour la Coupe du Monde de reprendre ses droits, sur la neige suédoise d'Östersund samedi avec le relais mixte en hors d'oeuvre, le Catalan évoque sa retraite auprès de nos confrères de L'Equipe. Et lui qui avait laissé entendre il y a peu de temps qu'il pourrait se retirer définitivement après cette saison qui s'ouvre samedi en Suède semble avoir quelque peu revu sa position. Au point d'assurer maintenant qu'il pourrait faire encore parler de lui plusieurs années, peut-être même jusqu'aux Jeux de Pékin en 2022. Au moment d'attaquer ce nouvel exercice, le septuple lauréat du Gros Globe de Cristal promet de toute façon, qu'il raccroche ou non à l'issue de la saison, qu'il n'a rien perdu de son appétit et fera tout pour redevenir le patron de sa discipline. En gros, si certains le voyaient déjà en pré-retraite cette année, il n'en sera rien. L'intéressé se montre d'ailleurs très clair à ce sujet dans L'Equipe. « J'ai conscience que c'est l'une de mes dernières saisons. Peut-être la dernière ou trois avant la fin, mais pas au point de me dire que c'est peut-être la dernière fois dans tel ou tel endroit, qu'il faut que j'en profite, que j'aille faire telle ou telle balade. Si j'en ai à faire, ce sera après ma carrière. »

Fourcade : « Jouer le podium à chaque fois »

En attendant, Fourcade va tenter dès ce premier rendez-vous de montrer, comme il l'a fait le week-end dernier en pré-saison lors des sélections de Norvège à Sjusjoen, que la saison dernière n'était qu'un accident et qu'il est loin d'avoir dit son dernier mot face au nouveau monstre du circuit le Norvégien Johannes Boe, sacré pour la première fois de sa carrière au printemps dernier. « J'arrive avec l'objectif d'être le meilleur possible, c'est-à-dire de me battre devant tous les week-ends, assure le porte-drapeau de la délégation française aux Jeux de Pyeongchang et quintuple champion olympique. Pour gagner un classement général, il faut être devant à toutes les courses, pas forcément premier, mais jouer le podium à chaque fois. Moi j'ai envie d'avoir ce niveau-là, celui de pouvoir me battre devant, de jouer le podium sur toutes les compétitions et d'être un potentiel vainqueur. » Les premiers éléments de réponse tomberont à Östersund.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.