Biathlon - Coupe du Monde : Fin de saison pour M.Fourcade

Biathlon - Coupe du Monde : Fin de saison pour M.Fourcade©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, publié le lundi 18 mars 2019 à 12h05

Fin de saison pour Martin Fourcade. Sans surprise, le biathlète français ne participera pas à la dernière date de la saison, à Oslo du 21 au 24 mars prochain pour la finale de la Coupe du Monde.

Comme il fallait s'y attendre à la sortie de ces Mondiaux d'Östersund (Suède) complètement manqués de sa part, le sextuple champion du monde a décidé d'en rester là. « En accord avec l'encadrement, Martin ne participera pas aux épreuves d'Oslo », nous apprend la Fédération française de ski (FFS) ce lundi. « Il sera néanmoins présent et profitera de ce temps pour faire le point avec le staff sur sa préparation estivale en vue de la prochaine saison », précise le communiqué. Etant donné les piètres résultats du Pyrénéen sur la neige suédoise, c'est surtout l'inverse qui aurait été étonnant, à savoir que Fourcade, comme il l'avait fait à Östersund, où beaucoup l'imaginaient déjà ranger ses skis et sa carabine après l'individuel, décide malgré sa forme du moment de faire tout de même le déplacement en Norvège pour y défendre ses chances. Pleinement lucide sur son potentiel actuel mais surtout lassé d'accumuler les contre-performances, le meilleur biathlète français sur le papier mais plus au niveau du classement (avec une septième place uniquement, Quentin Fillon-Maillet, troisième, et Simon Desthieux, quatrième, le devancent) a préféré arrêter les frais dès maintenant plutôt que de revivre une nouvelle désillusion, à l'image de toutes celles qui ont marqué les Mondiaux de l'ancien roi incontesté et incontestable de la discipline.


Quand Fourcade parle de « petit burn-out sportif »

Pour la première fois depuis 2009, Fourcade, qui avait entamé fort la saison (victoire sur l'individuel de Pokljuka et sur la poursuite d'Hochfilzen) avant d'entamer une longue descente aux enfers, a quitté des Championnats du Monde sans la moindre médaille autour du coup. Pire : après sa 25eme place de la mass start finale, le Catalan, seulement 39eme de l'individuel quatre jours plus tôt et qui n'a pas fait mieux que cinquième (sur la poursuite) à Östersund, n'avait pas hésité à parler de « petit burn-out sportif sans en avoir les sensations ». Avant de ne pas voir son nom figurer parmi les sept Tricolores retenus pour disputer les trois épreuves de ces finales de la Coupe du Monde (sprint, poursuite et mass start), le grand malheureux de cette fin de saison donnait pourtant le sentiment d'avoir envie de répondre présent à Olso, autrement que comme simple observateur. « Forcément, j'ai envie d'y aller, de vivre ces finales parce que, même si c'est très difficile, une saison commence à l'ouverture et se termine aux finales, avouait l'actuel septième du classement général. Pour tourner la page et ouvrir un nouveau chapitre, il faut terminer celui-là, avec toute la difficulté qu'il comporte. C'est mon raisonnement depuis le début de la semaine : aller à Oslo, ne serait-ce que pour clôturer cette saison que j'aimerais oublier mais qu'il ne faudra pas si je veux retrouver le niveau que j'avais l'an dernier. » Un baisser de rideau qui se fera finalement sans l'homme fort des six dernières années. Triste fin pour une saison qui l'a tout autant été.



La sélection française pour cette dernière étape de la Coupe du Monde, à Oslo
Dames : Célia Aymonier, Anaïs Bescond, Justine Braisaz, Chloé Chevalier, Caroline Colombo, Julia Simon
Messieurs : Aristide Bègue, Fabien Claude, Simon Desthieux, Quentin Fillon Maillet, Simon Fourcade, Antonin Guigonnat, Emilien Jacquelin

Vos réactions doivent respecter nos CGU.