Judo : Jigoro Kano, le père de la discipline, mis à l'honneur

Judo : Jigoro Kano, le père de la discipline, mis à l'honneur©Panoramic, Media365
A lire aussi

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 28 octobre 2021 à 11h01

Jigoro Kano, le père du judo, est mis à l'honneur par Google qui lui consacre un doodle scénarisé.



Approuvé comme sport olympique officiel par le CIO depuis 1960, le judo fait partie des disciplines majeures du sport mondial et des JO. Les Français en savent quelque chose, eux qui ont vibré devant les exploits de Teddy Riner, Clarisse Agbégnénou, David Douillet, Thierry Rey, Marie-Claire Restoux, Lucie Décosse ou Djamel Bouras depuis quarante ans lors des différents Jeux Olympiques. Ces champions olympiques peuvent une fière chandelle à Jigoro Kano.

Google dédie sa page d'accueil à la mémoire du fondateur du judo

Oui, Jigoro Kano. Ce nom ne vous dit peut-être rien du tout, n'est-ce pas ? C'est normal, hormis les grands fans de judo (et encore...) ou les historiens du sport, cette identité laisse songeuse. Il s'agit pourtant du père du judo, eh oui ! Un grand nom auquel Google rend hommage avec un doodle scénarisé à l'occasion du 161eme anniversaire du Japonais, né le 28 octobre 1860 (il serait pourtant né le 10 décembre 1860 selon certains documents). 28 octobre, une date dont la Fédération internationale de judo fait la journée mondiale de la discipline depuis 2011. Google dédie sa page d'accueil à la mémoire du fondateur du judo (en 1882) et retrace en huit images l'existence du premier judoka de l'histoire.


Le judo, art martial japonais moderne, serait né lors d'un combat de Jujutsu quand « Kano a incorporé un mouvement de lutte occidentale pour amener son adversaire beaucoup plus grand au tapis ». Le professeur Jigoro Kano est connu comme le « père du judo » car il a créé le sport mais également car il voyait l'art martial comme un moyen de rassembler les gens. Né en 1860 à Mikage, Kano déménagea à 11 ans à Tokyo avec son père et voulait étudier initialement le Ju-jitsu. Alors étudiant à l'université de la capitale nippone, Jigoro Kano avait connu Fukuda Hachinosuke, le maître de Ju-jitsu et ancien samouraï, qui lui avait enseigné cet art martial.

Jigoro Kano reçut le premier ordre du mérite et le grand ordre du Soleil levant

« En supprimant les techniques les plus dangereuses utilisées dans le Ju-jitsu, il a créé le " Judo ", un sport sûr et coopératif basé sur la philosophie personnelle de Kano, à savoir le Seiryoku-Zenyo (utilisation efficace maximale de l'énergie) et le Jita-Kyoei (prospérité mutuelle de soi et des autres). En 1882, Kano a ouvert son propre dojo (une salle d'arts martiaux), l'Institut Kodokan de judo à Tokyo, où il allait développer le judo pendant des années. Il a également accueilli les femmes dans ce sport en 1893 », indique la page Google doodle du jour.

Décoré par plusieurs distinctions, devenu le premier membre asiatique du Comité international olympique en 1909, Jigoro Kano reçut le premier ordre du mérite et le grand ordre du Soleil levant, ainsi que le troisième degré impérial. Décédé le 4 mai 1938 à 77 ans, il est resté un éducateur et a même été directeur de l'enseignement primaire pour le ministère de l'Éducation de 1898 à 1901, et président de l'École normale supérieure de Tokyo de 1900 à 1920.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.