Judo - Championnats du monde : Riner déclare forfait

Judo - Championnats du monde : Riner déclare forfait©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 19 septembre 2022 à 13h41

Blessé à la cheville, Teddy Riner a annoncé ce lundi son forfait pour les championnats du monde de judo, qui se dérouleront à Tashkent du 6 au 13 octobre.


Teddy Riner a perdu son contre-la-montre. Blessé à la cheville à la fin du mois d'août lors d'un stage d'entraînement au Maroc, le judoka français de 33 ans ne sera pas en mesure de s'aligner aux championnats du monde de Tashkent, qui se dérouleront du 6 au 13 octobre. « Hélas je le redoutais, mais les examens médicaux passés ce jour ont confirmé que je ne pourrai reprendre le judo avant quelques semaines, ce qui exclut donc ma participation aux prochains Championnats du Monde de Tachkent. À deux ans des Jeux Olympiques je ne peux prendre aucun risque. Rendez-vous est pris pour les prochains Championnats du Monde en mai prochain au Qatar », a écrit ce lundi le quintuple médaillé olympique sur Twitter. Sacré champion du monde à dix reprises depuis quinze ans, Teddy Riner visera donc la passe de onze (voire de douze en comptant l'épreuve par équipes) l'année prochaine à Doha.

Une seule compétition pour Riner depuis Tokyo

Le 26 août dernier, le communiqué faisant part de la blessure du champion français se voulait pourtant optimiste : "Les examens ont révélé une entorse de la cheville qui nécessitera le port d'une attelle et l'utilisation de béquilles pendant trois semaines. Les soins seront bien sûr assurés quotidiennement et la préparation physique n'est pas interrompue. Le programme de préparation de Teddy pour les Championnats du monde est revu, mais sa participation est maintenue." Mais les 48 jours qu'il avait devant lui pour se rétablir ne seront pas suffisants. Depuis qu'il a décroché deux médailles aux JO de Tokyo (or par équipes, bronze en individuel), Teddy Riner n'a disputé qu'une seule compétition, le Grand Slam de Budapest, qu'il a remporté le 10 juillet dernier. Le compte à rebours s'est donc avéré fatal, même si son principal objectif à long terme n'est bien sûr pas les Mondiaux 2022 ni 2023, mais les Jeux Olympiques de Paris 2024.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.