Judo - Championnats d'Europe : Dicko en finale et seule médaillée du jour

Judo - Championnats d'Europe : Dicko en finale et seule médaillée du jour©panoramic, Media365

Aurélie Sacchelli, Media365, publié le dimanche 05 novembre 2023 à 15h15

Romane Dicko disputera dimanche après-midi la finale des championnats d'Europe de Montpellier dans la catégorie des +78kg. En revanche, aucun des autres tricolores en lice lors de la dernière journée ne montera sur le podium.


Large leader du classement des médailles (huit, dont quatre en or), l'équipe de France de judo espère finir en beauté ses championnats d'Europe à Montpellier, lors de la journée de dimanche, où les catégories les plus lourdes sont au programme. Les plus grands espoirs du jour reposent sur Romane Dicko, la médaillée de bronze olympique 2021, championne du monde 2022 et triple championne d'Europe 2018, 2020 et 2022 des + 78kg. Et la judokate de 24 ans a tenu son rang dans la première partie de la journée, avec une qualification pour la finale ! La n°2 mondiale, exemptée de premier tour, a débuté son tournoi par une victoire grâce à deux waza-ari face à l'Autrichienne Maria Hoellwart, puis un succès sur ippon face à la Néerlandaise Karen Stevenson. Elle affrontait pour une place en finale une autre Néerlandaise, Marit Kamps, 15eme mondiale, et elle lui a infligé un ippon, ce qui lui permet d'aller défier pour la médaille d'or sa principale rivale, la n°1 mondiale israélienne Raz Hershko. Une judokate qu'elle a battue deux fois sur deux, en quarts de finale des JO de Tokyo et en finale du dernier Euro. Prometteur !

Malonga et Tcheuméo échouent

Toujours chez les femmes, mais en -78kg, la championne d'Europe 2018 et 2020 et championne du monde 2019 Madeleine Malonga (29 ans) est tombée de haut en s'inclinant dès son premier combat, en huitièmes de finale, contre l'Ukrainienne Yelyzaveta Lytvynenko, victorieuse grâce à un waza-ari alors qu'elle est moins bien classée que la Française (12eme contre 5eme). Pas de médaille non plus pour l'autre tricolore en lice, la 3eme mondiale Audrey Tcheuméo (33eme) double médaillée olympique et championne d'Europe 2011, 2014, 2016 et 2017. Après avoir éliminé la Slovène Metka Lobnik sur ippon en huitièmes de finale, elle s'est inclinée en huitièmes contre la Néerlandaise Guusje Steenhuis, n°6 mondiale, qui l'a emporté d'un waza-ari. Présente en repêchages pour une éventuelle médaille de bronze, Tcheuméo s'est inclinée sur ippon contre l'Israélienne Inbar Lanir, n°2 mondiale, et ne montera donc pas sur le podium.

Dernière journée sans médaille chez les hommes

Côté masculin, Teddy Riner est bien sûr absent en +100kg, mais ils étaient trois Français sur les tatamis. En -90kg, le 13eme mondial Alexis Mathieu a débuté sa journée par une victoire sur ippon face au Norvégien Kornelius Eilertsen, avant de battre grâce à deux waza-ari le Belge Sami Chouchi. Il défiait en quarts de finale le n°3 mondial géorgien Lasha Bekauri, mais a été battu sur ippon. Mathieu devait donc passer par les repêchages pour espérer une médaille de bronze, mais il a été dominé d'un waza-ari par le Russe Mansur Lorsanov. Dans la même catégorie, Axel Clerget (33eme mondial) n'a pas fait mieux, puisqu'après avoir battu le Tchèque David Klammert sur ippon, il s'est incliné sur un waza-ari face au Turc Mihael Zgank. En -100kg, Aurélien Diesse (39me) a quant à lui été battu d'entrée sur ippon par le Néerlandais Michael Korrel, n°3 mondial. La délégation française terminera donc cet Euro avec cinq médailles pour les femmes et quatre pour les hommes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.