Championnats d'Europe : Agbegnenou et Pinot en or, le bronze pour Gahié

Championnats d'Europe : Agbegnenou et Pinot en or, le bronze pour Gahié©Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le vendredi 20 novembre 2020 à 17h20

Déjà sacrée à quatre reprise, Clarisse Agbegnenou (-63kg) a remporté un cinquième titre de championne d'Europe, ce vendredi à Prague. Médaille d'or également pour Margaux Pinot, tandis que Marie-Eve Gahié décroche le bronze.


Et de cinq pour Clarisse Agbegnenou (28 ans). Déjà sacrée championne d'Europe à quatre reprise depuis ses débuts (en 2013, 2014, 2018 et 2019), la judokate française et épouvantail de la catégorie des -63 kg a décroché un cinquième titre européen, ce vendredi à Prague, en ne faisant qu'une bouchée en finale de l'Autrichienne Magdalena Krssakova, terrassée d'entrée sur un yoko guruma d'école (ippon). La quadruple championne du monde n'a eu besoin en effet que de 23 secondes pour dicter sa loi à une Krssakova qui sortait pourtant d'une journée impressionnante qui avait vu notamment l'Autrichienne écarter de sa route la championne olympique des Jeux de Rio Tina Trstenjak. Pas de quoi impressionner Agbegnenou, qui a tout de suite passé le bras et s'est jeté avec toute la puissance et l'explosivité qui font sa force, sans laisser la moindre chance à son adversaire. Et dire que la native de Rennes, qui n'avait plus combattu depuis sa victoire au Tournoi de Paris en février dernier, n'avait décidé de disputer ces Championnats d'Europe que dix jours avant de faire une nouvelle fois résonner la Marseillaise.


Avec A.C

Si vous aviez manqué le début de la journée...

Après les trois médailles décrochées jeudi lors de la première journée des championnats d'Europe de Prague (or pour Shirine Boukli en -48kg, bronze pour Sarah-Léonie Cysique en -57kg et Kilian Le Blouch (-66kg), la délégation française espérait faire au moins aussi bien ce vendredi, avec notamment la présence sur les tatamis de la quadruple championne du monde et quadruple championne d'Europe Clarisse Agbegnenou (28 ans) en -63kg. Seule tricolore dans la catégorie, elle s'est qualifiée pour une nouvelle finale ! La journée a parfaitement commencé pour elle, avec une victoire sur ippon après seulement 1'29 contre la Roumaine Adelina Dobre, puis une autre toujours sur ippon après 1'14 contre la Polonaise Angelica Szymanska. En demi-finales, elle était opposée à la Néerlandaise Juul Franssen, double médaillée de bronze mondiale, que la Française a battue lors de leurs quatre combats. Et elle l'a battue une cinquième fois, en la mettant ippon après cinq minutes ! Agbegnenou jouera le titre face à l'Autrichienne de 26 ans Magdalena Krssakova, qui n'a jamais remporté de médaille dans une autre compétition, mais que la Française n'a encore jamais combattue. Une formalité ?

Pinot retourne en finale européenne

La catégorie des -70kg est une de celles qui réussit le mieux au judo féminin français actuellement, avec le titre mondial détenu par Marie-Eve Gahié et le titre européen par Margaux Pinot. Cela tombe bien, les deux se sont qualifiées pour les demi-finales ! Dans le haut du tableau, Gahié (24 ans dans une semaine) a remporté ses deux premiers combats sur ippon : en 1'58 contre la Croate Barbara Matic et en 3'50 contre la Portugaise Joana Crisostomo. Mais en demi-finale, elle s'est inclinée face à la Néerlandaise Sanne Van Dijke, que Pinot avait battue en finale de l'Euro 2019 à Minsk, et qui l'a mise ippon en 2'14. La finale 2020 sera donc la même que celle de 2019, puisque Van Dijke sera opposée à Pinot ! La judokate de 26 ans n'a pas connu une journée facile, mais c'est tout de même une médaille assurée. Elle a d'abord eu besoin du golden score pour battre la Grecque Elisavet Teltsidou sur ippon après 6'05, puis d'un waza-ari pour éliminer l'Allemande Miriam Butkereit, puis d'un nouveau golden score pour gagner sur un waza-ari contre l'Italienne Alice Bellandi, championne du monde juniors 2018. La Néerlandaise mène 2-1 dans ses combats face à la Française. Gahié jouera quant à elle la médaille de bronze contre l'Allemande Butkereit, qu'elle a déjà battue deux fois sur deux.

Une journée à oublier du côté masculin

En -73kg, Guillaume Chaine, seul Français de la catégorie, a été éliminé en quarts de finale. Vainqueur sur ippon après 3'16 du Roumain Adrian Sulca, il est ensuite tombé face au Suisse Nils Stump, sur un waza-ari. Il ne sera pas repêché. L'aventure s'est également arrêtée précipitamment pour Nicolas Chilard, le seul tricolore des -81kg, qui participait à son premier Euro. Il a subi un ippon après 4'45 de combat contre le Bulgare Ivaylo Ivanov, vice-champion d'Europe en titre. Pas de repêchages pour lui non plus. Espérons que cela se passe mieux samedi lors de la dernière journée pour la délégation masculine française, avec Axel Clerget en -90kg, et Cédric Olivar et Alexandre Iddir en -100kg. Aucun Bleu ne concourra dans la catégorie des +100kg, Teddy Riner étant absent.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.