Boxe - Lourds-légers : Goulamirian vise plus haut

Boxe - Lourds-légers : Goulamirian vise plus haut©panoramic, Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 20 novembre 2022 à 09h44

Après avoir conservé sa ceinture WBA de champion du monde des lourds-légers, Arsen Goulamirian n'était pas totalement satisfait de son combat, mais il vise désormais plus haut.


Un seul combat en trois ans. Evidemment, Arsen Goulamirian était un peu « rouillé » au début de son affrontement face au Russe Aleksei Egorov samedi au Cannet, mais le Franco-Arménien de 35 ans a fini par s'imposer sur décision unanime des juges et a donc conservé sa ceinture WBA de champion du monde des lourds-légers. A l'issue du combat, le boxeur, détenteur du titre depuis mars 2018, reconnaissait qu'il avait encore du travail à effectuer pour l'avenir, mais l'essentiel, pour le moment, reste la victoire. « Ça fait du bien, a-t-il confié au micro de Canal+. Je suis content de ma victoire, mais comme d'habitude, je ne suis pas content, car il y a eu les trois ans d'arrêt, et j'étais un peu crispé au départ. Ça s'est ouvert à partir du sixième (round). J'ai vu mes fautes. J'ai vu ce que je dois travailler. Je manque surtout de sparrings. J'ai eu quatre sparring en trois semaines, ce n'était pas trop bien. Mais l'essentiel c'est la victoire. La ceinture reste là, et l'an prochain j'espère retrouver (le coach mexicain) Abel Sanchez. » Quelques instants plus tard, Goulamirian a donné un peu plus de détails sur son combat, dans les colonnes de L'Equipe : « J'ai senti ces trois ans. Grâce à mon expérience, j'ai pu gérer avec les déplacements, ma gauche... Malheureusement, j'ai pris un coup de tête qui m'a ouvert. Egorov, ce n'est pas un frappeur, mais il est chiant à toucher, car il est élastique. »

Bientôt une deuxième ceinture pour Goulamirian ?

Et maintenant, quelle est la suite pour le boxeur français ? La parole à son promoteur, Yohan Zaoui, toujours dans L'Equipe : « Après ces trois ans d'inactivité, Arsen a encore besoin de faire une défense. Ensuite, il lui faut des gros combats contre les autres champions. Il faudrait qu'il boxe tous les trois-quatre mois. » Selon le promoteur, cela passera notamment par un combat contre l'Anglais Lawrence Okolie (29 ans), champion du monde IBF, ou le Congolais Ilunga Makabu (35 ans), champion du monde WBC. En espérant ne pas avoir à attendre trois ans...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.