Boxe - Lourds : Fury conserve son titre par KO et annonce sa retraite

Boxe - Lourds : Fury conserve son titre par KO et annonce sa retraite©Panoramic, Media365
A lire aussi

Aurélien CANOT, Media365, publié le samedi 23 avril 2022 à 23h49

Vainqueur par KO de Dillian White à la sixième reprise sur un incroyable uppercut du droit, ce samedi à Wembley devant près de 95 000 spectateurs, Tyson Fury conserve sa ceinture mondiale WBC des lourds. Le "Gipsy King" a ensuite confirmé que ce combat avait été le dernier de sa carrière



Il l'avait annoncé : ce combat serait le dernier de sa carrière. Il l'a confirmé plus tard dans la soirée. Alors pour que sa sortie soit la plus belle possible, Tyson Fury (34 ans, 31 victoires, dont 22 par KO, un nul avant ce combat) ne pouvait pas faire ses adieux aux rings et à ses supporters sur un autre résultat qu'une victoire, et si possible avec la manière. Le "Gipsy King" l'avait promis, il a tenu parole. Samedi, dans un Wembley une fois de plus à craquer (plus de 94 000 spectateurs présents, record d'affluence depuis la seconde guerre mondiale) pour voir à l'œuvre le champion du monde britannique, Fury s'est offert une 32eme victoire. Il termine donc sa carrière invaincu. Dillian Whyte (34 ans, 28 victoires dont 19 par KO, 2 défaites avant samedi), son adversaire dans le mythique stade londonien, rêvait de faire chuter le détenteur de la ceinture des lourds WBC. Comme tous les adversaires précédents de Fury, il a dû déchanter. Pendant cinq rounds, le compatriote du "Gipsy King" a pensé le coup jouable. Il n'y a pas cru un round de plus.

Fury : "C'est fini"



Monté en puissance sans jamais trembler, le tenant du titre avait surtout préservé l'autre boxeur britannique qui lui faisait face. Et puis est arrivé ce terrible uppercut du droit venu éteindre les illusion de Whyte au même titre qu'il lui a coupé les jambes et l'envie de reprendre le combat. Sonné, il ne le pouvait de toute façon pas. L'arbitre l'a immédiatement compris en décidant d'en rester là. Il valait sûrement mieux pour Whyte, pas du niveau de Fury. "Il a le cœur d'un lion, mais a affronté le meilleur du monde", l'a ensuite consolé sur le ring le roi gitan, beau joueur. Il était alors temps pour le colosse de tirer sa révérence. "Je remercie ma femme Paris, on est ensemble depuis quatorze ans. Je devais au public de combattre à Wembley, je l'ai fait. Et c'est fini." Une fin réussie, comme toute la carrière du "Gipsy King", qui laissera assurément un grand vide si vraiment il décide de ne jamais revenir. A entendre son promoteur Frank Warren, c'est le cas. "Si c'est son dernier combat, c'est son choix. S'il le fait sur ce combat, c'est juste fantastique, une incroyable performance. C'est le meilleur de sa génération."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.