Lutte : Suspendu à vie pour avoir frappé un arbitre

Lutte : Suspendu à vie pour avoir frappé un arbitre©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 18 mai 2022 à 16h20

Lors des qualifications pour les prochains Jeux du Commonwealth, le lutteur indien Satender Malik a complètement dérapé après sa défaite, infligeant un coup de poing à l'arbitre ! Il a été suspendu à vie.



C'était chaud mardi à l'Indira Gandhi Arena de New Delhi, où se déroulaient les qualifications indiennes de l'épreuve de lutte pour les prochains Jeux du Commonwealth, programmés du 28 juillet au 8 août à Birmingham. Chaud, dans tous les sens du terme. Alors que le nord de l'Inde est actuellement frappé par une forte canicule, la température extérieure était de 41°c à New Delhi, mais la climatisation ne fonctionnait pas dans ce qui constitue la plus grande salle de sports de l'Inde (près de 14 000 places). Et les esprits se sont échauffés. Battu en finale de la catégorie des 125 kilos, Satender Malik a complètement dégoupillé après avoir été éjecté du tapis par son adversaire à quelques secondes de la fin de son combat.

Après avoir contesté vertement cette décision, Malik a violemment agressé, après l'avoir préalablement insulté, l'arbitre en chef de la compétition, Jagbir Singh, lui assénant un coup de poing au visage. Le tout sous les yeux de Brij Bhushan Sharan Singh, le président de la Fédération indienne de lutte. Qui a rapidement décidé, après une réunion exceptionnelle, de bannir à vie le lutteur. "C'est arrivé juste devant nous, et le comportement de l'athlète était clairement inacceptable. Nous lui avons infligé une suspension à vie, en espérant que cela dissuadera d'autres athlètes de franchir la ligne rouge. Un tel comportement ne sera pas toléré", a-t-on pu ensuite lire dans un communiqué de la Fédération indienne de lutte. "Je suis profondément offensé qu'il m'ait insulté et frappé devant tout le monde alors que je ne faisais que mon devoir", a déploré l'arbitre agressé, rapporte Indian Express. A noter qu'un autre lutteur, Vishal Kalliraman, a lui aussi dérapé chez les 65 kilos après son élimination, en laissant des trous sur les murs humides de la salle, à coups de poing ! Les policiers ont ensuite été appelés pour constater les dégâts.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.