Escrime - Mondiaux : Thibus "n'arrête pas de pleurer"

Escrime - Mondiaux : Thibus "n'arrête pas de pleurer"©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mercredi 20 juillet 2022 à 13h14

Première championne du monde française de fleuret depuis plus de 50 ans, Ysaora Thibus est ensuite revenue sur ce sacre "incroyable" au Caire.



Après avoir accumulé les médailles d'argent et de bronze sur la scène continentale et internationale, comme l'an dernier lors de l'épreuve de fleuret par équipes des Jeux olympiques de Tokyo, où elle avait pris la deuxième place aux côtés d'Anita Blaze, Astrid Guyart et Pauline Ranvier, Ysaora Thibus a remporté son premier titre mardi lors des championnats du monde, qui se déroulent jusqu'à dimanche au Caire.

"Je ne peux pas y croire"

Après avoir écrasé la Roumaine Maria Boldor dans le dernier carré (15-3), la fleurettiste de 30 ans a dominé en finale la double championne du monde italienne Arianna Errigo (15-10). "Je ne peux pas y croire, je me suis tellement entraînée pour ce moment... C'est juste incroyable, je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer. C'était vraiment difficile, j'ai eu le Covid, j'étais malade en arrivant en Egypte, et tout était compliqué. Mais j'ai pu me battre jusqu'au bout avec l'aide de mon fiancé (le fleurettiste américain Race Imbonden, ndlr), de mes amis et de tous ceux qui m'ont soutenue", a-t-elle réagi sur le site de la Fédération internationale d'escrime.


Un sacre historique pour la native des Abymes, puisqu'il fallait remonter à plus de 50 ans, et à 1971, pour retrouver trace d'une championne du monde française de fleuret, avec Marie-Chantal Demaille à Vienne. "Que c'est beau quand un rêve se réalise", a salué sur Twitter son ex-coéquipière Astrid Guyart, qui a pris sa retraite après les Jeux de Tokyo. Elle a également insisté sur cette soirée "historique" pour l'escrime tricolore puisque Romain Cannone, déjà sacré, à la surprise générale, au Japon, a décroché le titre mondial à l'épée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.