XV de France : Un sélectionneur étranger ? La réponse de Christophe Urios

XV de France : Un sélectionneur étranger ? La réponse de Christophe Urios©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le dimanche 07 avril 2019 à 13h57

La question de l'identité du futur sélectionneur du XV de France ne cesse de diviser au sein même du pays. Interrogé sur la possibilité de voir un étranger à la tête des Bleus, Christophe Urios souhaiterait plutôt voir un technicien français reprendre le flambeau.

Un technicien étranger à la tête du XV de France ? Cette possibilité n'enchante guère Christophe Urios. Interrogé quant à cette éventualité après la victoire des siens face à La Rochelle (25-11), le manager de Castres s'est montré catégorique. « Je ne suis pas vraiment pour. J'aime le rugby de territoire. Je trouve qu'il y a de très bons techniciens et managers chez nous. J'espère qu'on en prendra un de chez nous » a-t-il déclaré au micro de Canal +. Avec Ugo Mola, Franck Azéma, Laurent Labit, Laurent Travers et bien évidemment Fabien Galthié, il est évident que le réservoir français en termes d'entraîneurs n'a rien à envier à celui de certaines nations mondiales.

Une nouvelle personnalité en défaveur d'un technicien étranger



Avec ces déclarations, le futur entraîneur de Bordeaux-Bègles rejoint la liste des personnalités du rugby français qui ne souhaitent pas l'arrivée d'un technicien étranger. A l'instar d'un Fabien Pelous qui déclarait il y a quelques jours que cela serait un « sacré camouflet pour les entraîneurs français. » Un sentiment  également partagé par Guy Accoceberry, tout de même plus prudent. « Ça peut être une très bonne solution ... Après, en France on a un vivier de joueurs, d'entraîneurs, d'anciens joueurs ... Le rugby on sait le jouer, on le connaît autant que les All Blacks. On l'a prouvé pendant des années et des années. On a sur le sol français de la qualité au niveau des joueurs, des éducateurs et des dirigeants. » Quoiqu'il en soit, la question du futur sélectionneur du XV de France continuera à faire couler beaucoup d'encre dans les semaines à venir.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.