XV de France : "Un groupe est en train de naître" pour Ntamack

XV de France : "Un groupe est en train de naître" pour Ntamack©Media365

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le dimanche 01 novembre 2020 à 08h28

Après la victoire 35-27 contre l'Irlande samedi au Stade de France, tous les joueurs du XV de France partageaient les mêmes sentiments : la petite déception de ne pas avoir gagné le Tournoi, mais la double joie d'avoir battu l'Irlande et de n'être qu'au début d'une belle aventure.

En terminant deuxième du Tournoi des 6 Nations, à égalité de points avec le vainqueur, l'Angleterre, mais un moins bon goal-average, le XV de France a signé son meilleur résultat dans la compétition depuis 2011 (2eme également). Une éternité pour une équipe qui, entre 2001 et 2010, avait terminé six fois première ou deuxième. Autant dire que les joueurs de Fabien Galthié ont rapidement évacué la déception de ne pas avoir gagné le Tournoi, pour d'abord penser aux points positifs de cette édition 2020, qui s'est donc terminée avec quatre victoires et une défaite. « On savait que ça allait être compliqué d'aller chercher la victoire finale dans le Tournoi des 6 Nations. On a vu le résultat de l'Angleterre. Dans cette équipe, rien n'est impossible donc on s'est dit pourquoi pas, a réagi l'ouvreur Romain Ntamack après le match. On arrive quand même à mettre le bonus offensif à cette équipe d'Irlande qui fait partie du top mondial. A la fin, l'équipe était un peu déçue, malgré les 35 points marqués. Ce qu'on voulait, c'était la victoire dans le tournoi donc il nous a fallu 5 minutes pour réaliser qu'on fait un gros match contre l'Irlande et qu'on finit second. On peut être fier de nous. C'est un super groupe qui est en train de naître. »

Ollivon : "On est restés sur le terrain pour profiter du moment entre nous"

Même sentiment du côté du capitaine, Charles Ollivon, qui a voulu profiter de ces moments : « Il y a des motifs d'espérer. On grandit, on gagne, et on se régale sur le terrain. On vient de marquer neuf essais en deux matchs, c'est vrai qu'on prend du plaisir. La dynamique est là et on compte bien la faire perdurer. À la fin, on est restés un peu sur le terrain pour profiter du moment entre nous. C'était le début de l'histoire, ces moments-là sont rares et importants, donc on a juste profité et on va continuer ce soir. » Dans deux semaines, à Vannes, c'est une autre compétition qui va commencer pour les Bleus, l'Autumn Nations Cup, avec un match contre les Fidji pour commencer. Et pourquoi pas un trophée à aller chercher. Le staff du XV de France annoncera lundi le groupe de 31 qui préparera ce match.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.