XV de France : Un bilan lucide tiré par Paul Willemse

XV de France : Un bilan lucide tiré par Paul Willemse©Media365

Thibault Laurens, publié le mardi 19 mars 2019 à 16h20

Appelé pour la première fois par Jacques Brunel, Paul Willemse (26 ans) a effectué ses débuts avec les Bleus lors du Tournoi des 6 Nations. Le deuxième ligne de Montpellier s'est livré sur cette première compétition internationale, tout en dressant un bilan lucide sur ses axes de progression.

Avant le Tournoi des 6 Nations, Jacques Brunel voyait en Paul Willemse (26 ans) le partenaire idéal à Sébastien Vahaamahina (27 ans) en deuxième ligne. Néanmoins, les performances en demi-teinte du Sud-Africain naturalisé Français l'ont rapidement relégué sur le banc au profit de Félix Lambey. Cependant, malgré un faible temps de jeu, le joueur de Montpellier dresse un bilan positif de son Tournoi. « C'était une très bonne expérience pour moi : la découverte des entraînements, du groupe et des matchs du XV de France, a déclaré l'international tricolore (3 sélections) dans un entretien accordé à Rugbyrama. Je suis aujourd'hui très heureux de retrouver Montpellier mais j'ai vraiment vécu une belle expérience. »

Willemse : « Je dois encore trouver ma place dans l'équipe »

Titulaire lors du premier match face au pays de Galles (19-24), Paul Willemse a glissé sur le banc des remplaçants suite à sa prestation en-deçà des attentes. Alors qu'il souhaitait se tester au plus haut niveau, le natif de Pretoria reste lucide sur le chemin qui lui reste à parcourir pour améliorer son jeu. « Physiquement, je pense que c'est bon. Mais je dois surtout trouver encore ma place dans l'équipe, dans son plan de jeu, car cela est tout nouveau pour moi, assure le deuxième-ligne héraultais. Mais c'était déjà un bon début pour moi et j'ai vu ce qui était nécessaire. Je ne pense pas avoir à montrer quelque chose physiquement. Par contre je dois améliorer ma vitesse de jeu et ma capacité à reproduire les efforts. Il est nécessaire que je fasse les choses plus vite et que je sois plus rapide. » Reste à savoir si dans l'esprit de Jacques Brunel, l'ancien Grenoblois demeure une solution viable au poste de titulaire en seconde ligne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.