XV de France : Trinh-Duc et la concurrence Jalibert-Ntamack

XV de France : Trinh-Duc et la concurrence Jalibert-Ntamack©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 17 septembre 2021 à 11h42

Alors que Mathieu Jalibert et Romain Ntamack sont en concurrence pour le poste de numéro 10 du XV de France, François Trinh-Duc, nouveau partenaire du Bordelais s'est exprimé sur cette émulation.



Alors qu'on croyait que la saison 2020-2021 serait sa dernière, François Trinh-Duc a finalement décidé de continuer l'aventure. Après Montpellier (2004-2016), Toulon (2016-2019) et le Racing (2019-2021), le demi d'ouverture de 34 ans a rejoint l'Union Bordeaux Bègles à l'intersaison pour un dernier challenge. Dans les colonnes du Midi Olympique, il est revenu sur son rôle de doublure au Racing : "Parfois, j'ai évidemment ressenti de la frustration mais ce rôle de second ne m'a pas pesé outre mesure. (...) Au Racing, j'ai juste tenté de transmettre ce que j'avais appris, d'aider Antoine Gibert comme j'avais pu le faire avec Louis Carbonel, lors de mon passage à Toulon. C'est aussi ce que j'essaierai de faire, modestement, avec Matthieu Jalibert ou Mateao Garcia à l'Union Bordeaux-Bègles."

Trinh-Duc : "C'est génial"

Un Jalibert qu'il juge "déjà bien avancé dans sa construction... Mais il y a toujours des choses à peaufiner, que ce soit sur la préparation mentale, l'animation ou la dimension physique... J'espère qu'entre lui et moi, tout se fera de façon très naturelle." Celui qui a connu sa 66e et dernière sélection avec le XV de France en 2018 a également évoqué la concurrence chez les Bleus entre son néo-coéquipier Jalibert et Romain Ntamack au poste d'ouvreur, le Bordelais ayant commencé à s'installer à ce poste de numéro 10 lors du dernier Tournoi des 6 Nations, en profitant d'abord de la blessure du Toulousain. Deux joueurs déjà très en forme. "Déjà, c'est génial que le rugby français puisse compter à ce poste sur deux joueurs à ce point talentueux. Je pense aussi qu'ils peuvent être complémentaires : « 10-12 », « 10-15 », « 12-15 », ça peut fonctionner. Car nous, joueurs, détestons entendre dire : « L'un débute le match, l'autre le termine »'', confie Trinh-Duc. Et c'est Fabien Galthié qui va devoir trancher...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.