XV de France : Servat officialise son arrivée chez les Bleus

XV de France : Servat officialise son arrivée chez les Bleus©Media365
A lire aussi

Thibault Laurens, publié le vendredi 24 mai 2019 à 09h57

Longtemps annoncé comme le futur entraîneur des avants du XV de France, William Servat (41 ans) n'avait jusqu'alors pas commenté ces rumeurs. Ce vendredi, dans les colonnes de L'Equipe, l'ancien talonneur des Bleus a confirmé son départ en fin de saison du Stade Toulousain pour l'équipe de France.

C'est enfin officiel. William Servat rejoindra bel et bien le staff du XV de France à l'issue de la saison de Top 14. C'est dans un long entretien avec le journal L'Equipe que l'entraîneur du Stade Toulousain a annoncé sa décision. Une décision comprise au sein d'un club dans lequel il aura travaillé pendant plus de 25 ans, en tant que joueur mais aussi en tant que coach : « Tout le monde a compris mon choix et je veux justement remercier tout le staff au sein duquel je travaille, mais aussi mon président (Didier Lacroix). Ils m'ont tous dit que c'était quelque chose (l'équipe de France) que je ne pouvais pas refuser. » Une proposition qui avait d'ailleurs fait fortement réfléchir l'ancien international (49 sélections) alors en pleine renégociation de son contrat avec Toulouse, qui souhaitait le prolonger : « La plus grosse réflexion s'est faite au début, parce que c'était perturbant de quitter mon club comme ça, alors que l'équipe tourne de nouveau à plein régime avec une volonté de l'entité Stade Toulousain de grandir encore plus (...) Ce que j'ai éprouvé ? C'était un peu étrange et en même temps plutôt flatteur (...) Et puis je n'avais vraiment aucune certitude d'être appelé. Après quand j'ai reçu le coup de fil, bien sûr que j'ai été content ! »

Servat : « Bien sûr, je me sens libéré »

Si la décision de Servat fait fi de toute logique, la presse n'ayant cessé de relayer que le technicien allait s'engager avec le XV de France après cette vingt-sixième année passée à Toulouse, le natif de Saint-Gaudens avait seulement précisé les contacts existant entre la Fédération française de rugby et lui-même. Ainsi le quintuple vainqueur du Bouclier de Brennus a profité de son interview dans le quotidien pour se libérer d'un poids, notamment vis-à-vis des fans Rouge et Noir : « Bien sûr je me sens libéré. J'avais besoin de l'annoncer de manière un peu officielle aux supporters, parce que franchement, dans ma carrière, malgré les blessures, ces moments où l'on ne gagnait pas, j'ai toujours ressenti un énorme soutien de leur part. Le public a toujours été derrière nous. » Un public qui viendra en nombre lors de la dernière rencontre de la saison à domicile samedi face à Perpignan. En effet, Ernest-Wallon sera à guichet fermés pour encourager ses joueurs. Mais également pour saluer une dernière fois La Bûche, lui qui n'a connu qu'un seul et unique club dans son immense carrière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.