XV de France : Servat et Edwards seront encore là après le Mondial

XV de France : Servat et Edwards seront encore là après le Mondial©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, Media365, publié le lundi 17 octobre 2022 à 18h22

Selon les informations de Midi Olympique, William Servat et Shaun Edwards, respectivement entraîneur des avants et adjoint à la défense du XV de France, vont prolonger leur contrat au-delà du Mondial 2023.


On commence à y voir plus clair dans l'avenir du staff du XV de France ! A un an de la Coupe du Monde de rugby en France, les nombreux membres de staff de Fabien Galthié sont en train de décider ce qu'ils feront à l'issue de cette énorme échéance, et les dernières informations en date concernent William Servat et Shaun Edwards. Selon l'édition de ce lundi de Midi Olympique, l'entraîneur des avants et l'adjoint à la défense se sont mis d'accord avec la Fédération française de rugby pour prolonger leur bail au-delà de la Coupe du Monde 2023. Les deux coachs sont arrivés en 2019 au chevet des Bleus, en même temps que Fabien Galthié, et ont grandement contribué au redressement du XV de France, vainqueur du Grand Chelem en mars dernier pour la première fois depuis 2010. Rappelons que trois autres membres du staff des Bleues quitteront le navire après le Mondial. Karim Ghezal (entraîneur de la touche) et Laurent Labit (entraîneur de l'attaque) succèderont à Gonzalo Quesada à la tête du Stade Français. Le directeur de la performance Thibault Giroud devait quant à lui s'engager avec le Racing 92, mais le club francilien ayant décidé de nommer Stuart Lancaster au poste d'entraîneur, le coach français a décidé de ne pas rejoindre les Ciel et Blanc en raison de « divergences de méthodologie quant aux missions qui lui seraient confiées ».

Un doute pour Galthié ?

Quant à Fabien Galthié, alors que le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte annonçait après le Grand Chelem la prolongation du contrat du sélectionneur jusqu'en 2028, il n'aurait pas encore signé concrètement. Selon RMC, l'ancien demi de mêlée des Bleus aimerait attendre le verdict du procès « Laporte-Altrad », prévu le 13 décembre. Un an de prison a notamment été requis par le parquet envers Laporte, ainsi qu'une interdiction de toute fonction en lien avec le rugby. Très proche de son président, le sélectionneur ne serait pas certain de rester à son poste si Laporte était définitivement condamné. Si tout va bien pour les Bleus sur le terrain, dans les coulisses, ça discute...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.