XV de France : Serin, Jalibert... Les réactions des Bleus après l'Italie

XV de France : Serin, Jalibert... Les réactions des Bleus après l'Italie©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 29 novembre 2020 à 09h35

En conférence de presse, après la victoire de la France sur l'Italie (36-5) samedi soir, Baptiste Serin, Matthieu Jalibert et Baptiste Pesenti sont revenus sur la bonne rencontre des Bleus lors du 3eme match de l'Autumn Nations Cup.



Baptiste Serin (demi de mêlée et capitaine du XV de France) :

« Le capitanat ? Je l'ai vécu sans trop me prendre la tête, j'ai essayé de répondre présent pour les nouveaux, d'apporter de la confiance, d'être disponible pour eux, qu'ils puissent venir me parler de jeu et de la gestion du stress, il y avait beaucoup de peur de mal faire. Il fallait avoir des mots simples, efficaces, et garder cette confiance qui a permis de faire un bon match ce soir (samedi). Tout le monde a répondu présent, les nouveaux comme les plus vieux comme Brice (Dulin). En passant devant au score, on s'est débridé. On a repris le dessus en mêlée, sur nos mauls pénétrants après leur carton jaune. On a pris le milieu du terrain, on a pris de l'avancée. Notre confiance a pris le dessus. On a aussi gagné la bataille du jeu au pied, et je trouve qu'on a été constant défensivement. Ces enchaînements nous ont permis de les faire douter. Il y a aussi eu beaucoup de paroles entre nous pour rester en alerte tout le temps. »

Matthieu Jalibert (ouvreur du XV de France) :

« L'équipe avait beaucoup changé, on a essayé de faire des choses propres, on est monté crescendo en intensité. L'Angleterre ? Ça va être un match très intéressant, ça va être dur, mais ça restera un bel apprentissage pour tout le monde. Non, il n'y a pas de peur, c'est une belle opportunité de se frotter à ce qui se fait de mieux. On a pris de l'expérience ce soir, on va retravailler une semaine. Il faut voir ça comme une chance de s'évaluer face à ce type d'équipe, une des meilleures du monde. Je n'ai pas envie de dire que c'était compliqué pendant cinquante minutes. On est resté concentré sur les bases du rugby, on n'a pas voulu surjouer. On voulait aller chez eux, les pousser à la faute. Ça s'est décanté après la 50eme minute, mais c'est en grande partie grâce ce travail d'occupation dans la première partie du match. Ils se sont usés à relancer les ballons. On a beaucoup joué au pied. Mais quand on ne respecte pas son plan de jeu, on peut être puni. Là, on a été très propre sur notre jeu au pied, on a gagné le ping-pong. Ça peut être frustrant des matchs comme ça, mais ça les a usés. J'ai tendance à plus jouer à la main en club, mais le niveau international veut ça. Il faut savoir gérer ces sorties de terrain et son jeu au pied. Et face à une équipe d'Italie joueuse, il fallait éviter de surjouer, alors qu'au contraire on est resté propre. »

Baptiste Pesenti (2eme ligne du XV de France) :

« Nous avons fait un match sérieux, propre comme on se l'était dit cette semaine. On visait une finale contre l'Angleterre à Twickenham, l'objectif est atteint. On voulait aussi cette victoire pour Christophe Dominici (décédé mardi). On voulait lui faire honneur, je pense que c'est mission accomplie. J'espère qu'il est fier de nous. J'ai préparé ce match le plus sérieusement possible. Je suis fier d'avoir pu jouer, donné le maximum pour l'équipe. C'était une superbe première, je m'en souviendrai. On voulait être dans la continuité des trois premiers matchs, on a rempli le contrat. Physiquement, c'était très dur. Mais ça risque d'être encore un cran au-dessus la semaine prochaine en Angleterre. Il va falloir bien récupérer. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.