XV de France : Que s'est-il vraiment passé en Ecosse ?

XV de France : Que s'est-il vraiment passé en Ecosse ?©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 18 février 2018 à 14h26

Le JDD a dévoilé quelques détails sur le déroulement de la soirée des joueurs du XV de France en Ecosse.

« Ils ont même tapé sur des filles. » Ce dimanche, le JDD a révélé de nombreux détails sur la virée nocturne des joueurs du XV de France en Ecosse la semaine passée après leur défaite contre le XV du Chardon lors de la deuxième journée du Tournoi des 6 Nations (32-26). Comme cela a déjà été évoqué, plusieurs joueurs tricolores ont quitté leur hôtel dans la nuit de dimanche à lundi avec, parmi eux, Anthony Belleau, Louis Picamoles, Jonathan Danty, Rémi Lamerat, Arthur Iturria, Teddy Thomas, Félix Lambey et Sekou Macalou. Arrivés dans un bar sur George Street (Le Tigerlily), dans le centre-ville écossais, ces joueurs auraient donc prolongé leur fête dans une discothèque attenante (Le Lulu). Ils en seraient sortis très éméchés pour tomber nez à nez avec des supporters du XV du Chardon.

« Il y a bien eu bagarre dans la rue »

Un témoignage posté sur Facebook aurait raconté cette rencontre : « J’étais présent dans le pub et dans la rue. Il y a bien eu bagarre dans la rue. Les joueurs ont agressé des Écossais qui essayaient de parler avec eux du match. Ils étaient tellement ivres qu’ils les ont agressés. Ils ont même tapé sur des filles. » Le JDD a alors essayé de joindre l’auteur de cette déclaration, sans réussite : « Vu la tournure des choses, je préfère me taire. J’ai assez de problèmes aujourd’hui avec cette histoire. » Mais la soirée n’en serait pas restée là, elle se serait prolongée dans l’hôtel des Bleus et plus particulièrement dans la chambre d’un joueur. Une jeune femme, au moins, aurait reçu des claques très appuyées et aurait porté plainte pour agression sexuelle.

Les joueurs ne se seraient pas cachés de leur « exploit » à l'aéroport

Une plainte retirée le lendemain alors que les Français se seraient vantés à haute voix de leur « soirée fessées » à l’aéroport d’Edimbourg. La suite, vous la connaissez, les joueurs ont été entendus par la police écossaise qui n’a constaté aucune infraction. Mais un son enregistré par Teddy Thomas aurait fuité sur internet et l’ailier, auteur d’un doublé, aurait mentionné une chambre où se trouvait « une gonzesse » avec d’autres joueurs. Un lieu qu’il aurait quitté sans savoir ce qu’il s’y est passé ensuite. La vérité de cette virée nocturne reste encore à démontrer, tout comme les propos de la Fédération française de rugby qui affirmait une mauvaise chute d’Arthur Iturria et une rencontre avec un lampadaire pour Geoffrey Palis, sans preuve à l’appui.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU