XV de France : Picamoles estime qu'il y a des erreurs qui ne pardonnent pas

XV de France : Picamoles estime qu'il y a des erreurs qui ne pardonnent pas©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 19 novembre 2017 à 16h55

Après la défaite 18-17 des Bleus contre l'Afrique du Sud samedi soir, le joueur de l'équipe de France Louis Picamoles a montré sa déception.





Louis Picamoles s'est exprimé en conférence de presse après la courte défaite du XV de France contre l'Afrique du Sud samedi soir. Le troisième ligne a notamment évoqué quelques erreurs qui ne pardonnent pas à ce niveau-là : « Il y a un peu de frustration, de déception, d'agacement mais aussi d'énervement. On se rend compte qu'aujourd'hui c'était quand même un match que l'on peut et que l'on doit gagner. Une fois de plus on fait beaucoup trop d'erreurs, je ne sais pas si on prend conscience que pour gagner ce genre de match il faut passer un cap. On doit prendre conscience que des erreurs ne pardonnent pas à ce niveau. Quand on voit le nombre qu'on en fait ce soir que l'on meurt à un point, forcément il y a de l'agacement. On a besoin de gagner, on en a envie, on travaille pour ça. On n'est jamais heureux d'enchaîner les défaites mais je pense qu'on ne peut pas espérer beaucoup mieux. On s'est investi mais c'est le mimimum, je pense que là-dessus on a répondu présent mais encore une fois, si on veut gagner ce genre de matchs, il va falloir mettre un peu plus de maîtrise. » Le joueur de Montpellier a aussi affirmé qu'il se posait des questions pour essayer de trouver une solution : « Est qu'il y a un manque de confiance ? Est-ce que l'on travaille mal la semaine ? Est-ce que l'on ne se dit pas assez les choses entre nous ? Il y a peut-être des choses qu'on laisse passer la semaine et qui nous punissent pendant les matchs. Il faut peut-être que l'on soit un peu plus dur envers nous-même sur les débriefings. Je ne suis pas partisan de s'insulter mais savoir se dire les choses lorsque c'est constructif pour l'équipe, je crois que c'est essentiel pour passer un cap. Le staff fait son boulot et nous dis ce qu'il ne va pas mais après c'est à nous de répondre présents sur le terrain. A nous de prendre certaines responsabilités et de se dire certaines choses qui peuvent être positives quand ça vient de l'intérieur du groupe. »
Bastareaud : « C'est chiant de dire que c'est dommage chaque semaine »
Le pilier français Sébastien Taofifenua s'est dit frustré après cette rencontre : « Il y a beaucoup de frustration. Avec le travail qui est mis en place par le groupe, autant de défaites ça commence à peser. Je suis nouveau dans le groupe donc je ne suis pas vraiment le mieux placé pour parler de ça mais c'est vrai que les mecs méritent autre chose parce qu'ils bossent bien. Il n'y a pas de raison, je pense que ça va payer. Ce soir on sent qu'il y a la place de faire autre chose et au final ça finit par une défaite donc c'est très dur dans les têtes. Il va vite falloir se remettre au travail et enchaîner parce qu'il faut vraiment une victoire la semaine prochaine. J'aurai aimé qu'il y ait la victoire au bout pour ma première sélection donc je suis un peu mitigé. Je suis content mais vraiment frustré pour le groupe parce que tout le monde bosse vraiment bien. J'espère que ça va porter ses fruits bientôt parce que c'est un peu dur. »

Mathieu Bastareaud n'a pas caché sa déception face aux journalistes après le match contre les Springboks : « Je pense qu'il y a de quoi être en colère, surtout contre nous. Il y a aussi de la tristesse, de la déception, un peu de tout quand on voit le match et qu'au final on perd une nouvelle fois. C'est frustrant. Ce n'est pas décourageant, au contraire. Si on se décourage, on n'a rien à faire là. Je pense qu'il ne faut pas aller dans ce sens, il faut continuer de s'accrocher et de travailler, un jour ça paiera. On espère que ce sera le plus tôt possible. Aujourd'hui ça ne nous sourit pas, à nous de faire le constat de ce match. Mais c'est chiant de venir dire que c'est dommage chaque semaine, c'est un peu triste pour ce groupe. On pouvait gagner ce match, il était largement à notre portée. Autant contre les Blacks, on a pris la marée, on était dominé donc c'était compliqué, autant ce match j'ai senti qu'il pouvait basculer d'un côté comme de l'autre et encore une fois, il a basculé du côté adverse. C'est ce qui est le plus rageant. C'est assez difficile à encaisser. »
 
23 commentaires - XV de France : Picamoles estime qu'il y a des erreurs qui ne pardonnent pas
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]