XV de France : Malgré l'échec, il y a du positif à tirer de la défaite pour Brunel et Guirado

XV de France : Malgré l'échec, il y a du positif à tirer de la défaite pour Brunel et Guirado©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 10 février 2019 à 21h22

Si le XV de France a vécu un cauchemar face à l'Angleterre, Jacques Brunel et Guilhem Guirado ont tenté de tirer du positif d'une telle déroute.



Le XV de France n'a pas existé. Pendant 80 minutes, les vagues anglaises se sont succédé sur la pelouse de Twickenham et les joueurs de Jacques Brunel ont eu toutes les peines du monde à y répondre avec une lourde et logique défaite à l'arrivée. A l'issue de la rencontre, le sélectionneur des Bleus n'a pu faire autre chose que d'admettre la supériorité du XV de la Rose. « Nous n'avons pas su sortir de cette emprise anglaise qui nous a mis sous pression, qu'ils ont accentué encore par du jeu au pied, a déclaré Jacques Brunel dans des propos recueillis par le site officiel de la FFR. Ils ont su déplacé le jeu et nous n'avons pas assuré pas les réceptions sur les ballons hauts. Notre dernier rideau est souvent sur la ligne, il n'y avait plus personne derrière. Ils ont été très efficaces. Nous avons appris qu'aujourd'hui, les Anglais étaient plus forts que nous. »

Brunel : « Nous n'avons pas trouvé la réponse »

Pour tenter d'expliquer ce qui a pu arriver, le patron des Bleus ne cache pas que les joueurs d'Eddie Jones ont proposé un jeu qui les a déroutés, auquel ils n'ont pas su trouver de parades. « Ce qui me déçoit, c'est par rapport à ce nous avons pu faire le week-end dernier. Nous n'avons pas su répondre à une situation qui s'est reproduite toute une mi-temps, résume Jacques Brunel qui tente tout de même de positiver malgré le score et la manière. Dans le second acte, nous avons été moins pris, mais nous n'avons pas trouvé la réponse et c'est ce qui me désole. Après la rentrée des jeunes a amené de la qualité, de l'envie et de l'enthousiasme. C'est positif pour l'avenir. » Capitaine du XV de France, Guilhem Guirado a été sur la même longueur d'onde que son entraîneur et note que la pression immédiate mise par les Anglais a été la clé du match. « Nous n'avons pas été invités ce soir et c'est difficile car nous avons été mis sous pression sur la totalité du match, assure le talonneur tricolore dans des propos recueillis par le site officiel de la FFR. Nous n'avons pas su en ressortir. Ce soir (samedi), il y avait un niveau d'écart sur la capacité à faire déplacer le ballon. C'est une leçon et elle fait très mal par rapport à la semaine dernière. »

Guirado : « Malgré tout un sentiment de révolte »

Le joueur de Toulon, et futur Montpelliérain, a surtout voulu éviter de tomber dans la sinistrose et a cherché du positif dans la prestation de ses hommes au cours de ce match qui a tourné au cauchemar. Néanmoins, il ne peut que souligner l'incapacité de ses coéquipiers à se maintenir suffisamment longtemps à un niveau suffisant pour contrecarrer les plans du XV de la Rose « Nous avons malgré tout eu un sentiment de révolte après avoir mis cet essai, nous avons essayé de nous envoyer en tant qu'équipe mais ça n'a pas marché, on a manqué en régularité et en efficacité, assure Guilhem Guirado. Nous avons utilisé le pied pour se sortir de notre camp alors qu'eux tout de suite nous remettait sous pression. » Un match dont les enseignements devront être tiré pour la suite de ce Tournoi des 6 Nations mais, surtout, en vue de la Coupe du Monde à l'automne prochain, où les Bleus retrouveront dès la phase de poules... l'Angleterre.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.