XV de France : Les confidences de Boudjellal

XV de France :  Les confidences de Boudjellal©Media365

Thibault Laurens, publié le vendredi 12 avril 2019 à 15h58

Interrogé sur le XV de France, Mourad Boudjellal a livré son ressenti sur la situation actuelle des Bleus et notamment sur le futur sélectionneur. Le président du RCT, qui a également évoqué son club, pense que l'équipe de France peut être championne du monde au Japon.

Mourad Boudjellal est, comme il lui plaît de le répéter, un éternel optimiste. Dans une longue interview accordée au journal L'Equipe, le président de Toulon a balayé l'actualité rugbystique française, monopolisée ces derniers temps par l'identité du futur sélectionneur du XV de France, qui ne sera d'ailleurs pas un étranger suite au résultat du référendum : « Je ne suis pas contre un entraîneur étranger. Mais j'ai l'impression qu'on est aveugle. Il y a un entraîneur qui marche sur l'eau. Quand je vois le travail qu'ont fait Ugo Mola et son staff ... Si j'étais Bernard Laporte, je leur demanderais de faire la même chose en équipe de France ! » Il est néanmoins peu probable de voir l'entraîneur du Stade Toulousain abandonner son poste, d'autant plus qu'il souhaite s'inscrire sur la durée avec le club haut-garonnais.

Boudjellal : « Individuellement, on a les joueurs qu'il faut quasiment partout »

Alors que se profile la Coupe du Monde au Japon (20 septembre - 2 novembre), le XV de France ne fait clairement pas figure de favori durant cette compétition. Les Bleus auront fort à faire pour sortir de la Poule C composée de l'Angleterre, l'Argentine, les Tonga et les Etats-Unis. Cependant, Boudjellal croit aux chances de la sélection tricolore, un brin rêveur : « On peut être Champions du Monde ! Vous allez dire que je suis utopique, mais individuellement, on a les joueurs qu'il faut quasiment partout. On a un état d'esprit, on est un peu revanchards. On a trois mois pour se préparer physiquement et créer de la cohésion. La Coupe du Monde au Japon n'est pas perdue, on peut surprendre. Je vous rappelle 1998 et Aimé Jacquet ? » Reste à déterminer qui endossera le rôle de Zinedine Zidane.

Boudjellal : « A Toulon, mon objectif était de faire revivre le club »

Triple champion d'Europe (2013, 2014 et 2015), Toulon vit une saison délicate qui correspond à la nouvelle politique adoptée par le club varois, à savoir miser sur des jeunes à fort potentiel afin de s'inscrire dans la durée. Néanmoins, s'il le pouvait, Boudjellal n'hésiterait pas à recalquer un modèle qui avait plutôt fonctionné dans son récent passé. « Si je pouvais aligner douze joueurs étrangers comme à la belle époque du RCT, je le referais ! D'ailleurs, le club se porterait mieux. Grâce à ça, on a rempli les stades et augmenté les audiences télé et donc les droits télé ! Certains nous ont dénigrés, mais sont contents de toucher plus de droits télé (...) Lorsque j'ai repris le RCT, mon objectif était de faire revivre le club, pas de faire gagner la Coupe du Monde à l'équipe de France » a déclaré le fantasque dirigeant tout en concluant qu'il ne pouvait « pas faire plus » pour porter secours à un XV de France plus que jamais au bord du précipice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.