XV de France : Les Bleus autorisés à crever la bulle sanitaire, mais pas n'importe comment

XV de France : Les Bleus autorisés à crever la bulle sanitaire, mais pas n'importe comment©Media365

Clément Pédron, publié le lundi 15 février 2021 à 13h01

Les joueurs du XV de France ont obtenu l'autorisation de sortir de la bulle sanitaire pour passer quelques jours en famille. Une coupure, certes encadrée, qui ne présente pas un risque zéro.

De retour à Marcoussis après leur succès acquis dimanche en terres irlandaises (13-15), le XV de France s'apprête à prendre un grand bol d'air frais à partir de mercredi soir. En effet, les joueurs de Fabien Galthié ont obtenu, sur demande de la Fédération Française de rugby (FFR), l'autorisation de quitter la bulle sanitaire implantée depuis le 25 janvier et le premier rassemblement tricolore à Nice, pour se ressourcer en famille. Puisque la France ne rejouera pas avant le dimanche 28 février au Stade de France contre l'Ecosse, c'est donc un « quartier libre » de quatre jours, du jeudi 18 février au dimanche 21 février, qui a été autorisé par la FFR avec le concours de la Ligue Nationale de Rugby et le gouvernement français. Si cette permission était espérée pour les joueurs, elle n'est pas sans risque pour la poursuite du Tournoi.

Une autorisation encadrée

Malgré ce laissez-passer souhaité par le staff du XV de France, les Bleus ne pourront pas faire ce qu'ils désirent alors que les risques sanitaires restent bien présents. Pour éviter toute contamination et ruiner les efforts consentis jusqu'à maintenant, ils vont devoir respecter plusieurs règles au sortir de Marcoussis. Après trois jours au centre d'entraînement, les rugbymen français rejoindront leur famille mais ne pourront pas être alignés en championnat, pour le compte de la 17eme journée de Top 14 programmée ce week-end. De plus, sur cet espace temps de quatre jours, ils ne pourront prendre part aux entraînements de leur équipe ni même passer le portail et pénétrer dans l'enceinte du club ou entrer dans un bâtiment administratif. En accord avec la FFR et la LNR, ces jours de repos seront requalifiés en congés payés. Ce dispositif doit être reconduit début mars après la réception de l'Ecosse et avant le déplacement en Angleterre, si tous les tests PCR réalisés dimanche prochain, sont négatifs...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.