XV de France : Le prochain sélectionneur connu après la Coupe du Monde

XV de France : Le prochain sélectionneur connu après la Coupe du Monde©Media365
A lire aussi

Aurélie SACCHELLI, publié le lundi 03 décembre 2018 à 10h40

Dans une interview accordée à Midi Olympique ce lundi, le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte a annoncé qu'il dévoilerait le nom du successeur de Jacques Brunel après l'élimination de l'équipe de France au Mondial 2019.

Même lui n'y croit pas... Voir la France devenir championne du monde de rugby en 2019 ne semble pas être une possibilité pour Bernard Laporte qui, dans une interview à Midi Olympique ce lundi répond à la question « Quand allez-vous annoncer le successeur de Brunel ? », par la phrase : « Après la Coupe du monde 2019, une fois que les Bleus seront éliminés. Pas avant. Je ne vais pas vous dire que je n'ai pas une idée en tête mais je la garde pour moi, et je ne l'ai dit à personne. Je ne veux perturber personne, ni l'actuel staff du XV de France, ni ceux de Top 14. Tous doivent savoir que le choix n'interviendra pas cette saison. Et, les choses sont claires : je ne prendrai contact avec personne d'ici au Mondial. Mais j'ai mon idée. Si je prends un technicien étranger, cela sera un tel changement de philosophie que je consulterai les clubs par voie de référendum avant de l'officialiser. C'est la base qui décidera, mais on n'en est pas là. ", poursuit l'ancien ministre des Sports, qui semble confirmer à demi-mot que Jacques Brunel ne fera pas plus d'un mandat.

Laporte : "Je ne sentais plus l'équipe de France. Je n'y voyais plus de vie"


Président de la FFR depuis deux ans maintenant, Bernard Laporte fait le bilan, et revient notamment sur le changement de sélectionneur intervenu fin décembre 2017, avec le limogeage de Guy Novès. Il n'a aucun regret, même si les résultats de Jacques Brunel se sont pas meilleurs que ceux de son prédécesseur. "Je ne veux pas être méchant mais je ne sentais plus l'équipe de France. Je n'y voyais plus de vie. C'est pour cette raison que j'ai fait ce choix, qui m'a coûté. Attention, cela ne veut pas dire que tous les entraîneurs n'étaient pas bons, mais il n'y avait plus d'âme. Il n'y avait plus d'unité interne et même externe, vis-à-vis des entraîneurs de Top 14. Yannick Bru et Jeff Dubois se déplaçaient certes dans les clubs, mais les managers de Top 14 ne voulaient pas voir les adjoints ! Moi, quand j'entraînais Toulon, je voulais voir le sélectionneur... C'est pour cela que Jacques (Brunel) va très souvent à la rencontre des clubs. C'est aussi pour cela qu'il a mis en place les réunions de tous les techniciens à Marcoussis. Au départ, certains ont ri mais ça fonctionne : lundi, c'était le quatrième rendez-vous. On sent que cet échange est bénéfique pour le XV de France. Jacques est en train de créer une unité technique autour des Bleus",  poursuit Bernard Laporte dans les colonnes de Midi Olympique. Il faut maintenant que cela se traduise par ses résultats sur le terrain...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.