XV de France : Laporte au ministère vendredi

XV de France : Laporte au ministère vendredi©Media365

Aurélie SACCHELLI, publié le jeudi 04 mars 2021 à 16h04

Après avoir étudié le rapport interne de la FFR concernant les cas de covid-19 au sein du XV de France, Jean-Michel Blanquer et Roxana Maracineanu rencontreront son président Bernard Laporte vendredi matin.


Bernard Laporte a rendez-vous au ministère de l'Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports ce vendredi ! Lui-même ancien secrétaire d'Etat aux Sports (de 2007 à 2009), le président de la Fédération française de rugby va retrouver deux de ses successeurs, Jean-Michel Michel Blanquer et Roxana Maracineanu, pour s'expliquer sur le cluster du XV de France. Le ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports et sa ministre déléguée aux Sports souhaitent en effet s'entretenir avec Bernard Laporte, après avoir lu le rapport interne qui leur a été remis mercredi. Ce rapport stipule notamment que le « patient zéro » de Marcoussis était un joueur de l'équipe de France de rugby à 7, venu s'entraîner avec le XV. Fabien Galthié, le sélectionneur, qui avait quitté la « bulle sanitaire » pour assister à un match de son fils avec les jeunes de Colomiers contre le Stade Français, n'est pas ce « patient zéro », qui a provoqué 17 cas de coronavirus chez les Bleus, mais les deux ministres vont peut-être demander des explications complémentaires...

De nombreuses questions se posent

D'autant que L'Equipe a apporté de nouveaux éléments dans son édition de ce jeudi, qui prouvent que la bulle autour des Bleus était visiblement facile à percer... Il y a eu, bien sûr, ces désormais fameuses gaufres que certains joueurs se sont offerts dans les rues de Rome à la veille du match contre l'Italie. Un match où Bernard Laporte s'est rendu sur un vol commercial, alors qu'il aurait dû se déplacer par un moyen privé, comme le voulait le règlement de la bulle. Par ailleurs, Fabien Galthié aurait également avoué à ses joueurs être sorti une autre fois, et ces mêmes joueurs ont fait une petite fête le 16 février durant l'après-midi, alors qu'un cas positif avait déjà été décelé et qu'ils étaient censés rester à l'isolement depuis la matinée. Beaucoup de questions se posent donc, mais reste à savoir si des sanctions seront prises. Quoi qu'il en soit, une prise de parole est prévue vendredi à 9h00 dans la cours du ministère.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.