XV de France : La frustration et la déception dominent chez les Tricolores

XV de France : La frustration et la déception dominent chez les Tricolores©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, publié le dimanche 11 novembre 2018 à 09h25

Suite à leur défaite face à l'Afrique du Sud au dernier moment, les joueurs du XV de France n'ont pas caché leur déception et leur frustration suite à ce résultat.



Le scenario n'aurait pas pu être plus cruel. Devant au score au terme du temps réglementaire, le XV de France n'a pas su résister jusqu'au bout et, encore une fois, a concédé la défaite au dernier moment. Une fin de match crispante qui s'est révélée frustrante, ce que n'ont pas caché les joueurs de Jacques Brunel. Suite à ce premier test-match de novembre perdu face à l'Afrique du Sud, le moral des joueurs tricolores n'était vraiment pas au beau fixe. « Nous sommes satisfaits de ce que l'on a fait. Mais la fin du match nous a été cruelle, a déclaré au site de la FFR le capitaine du XV de France Guilhem Guirado, auteur du premier essai français de la rencontre en fin de premier acte. Le vestiaire était vraiment déçu et meurtri. Ça me rappelle l'effet du match face à l'Irlande. Nous allons devoir continuer à bosser. »

Picamoles : « Un match qu'on ne doit pas perdre »


Une déception à laquelle a fait écho Louis Picamoles qui regrette profondément les cadeaux faits par son équipe en raison de son indiscipline et d'une suite d'erreurs. « Il y a beaucoup de frustration, un peu de colère aussi. C'est un match qu'on ne doit pas perdre, tonne le troisième-ligne centre des Bleus dans des propos recueillis par le site de la Fédération. J'ai l'impression qu'on a un peu tout donné aux Sud-Africains et ils n'avaient pas besoin de cela. Le premier essai, je n'en parle même pas : on ne communique pas et on prend un essai casquette. Et puis sur cette dernière action, on a une mêlée chez eux et on fait une petite erreur, plus une petite erreur, plus une petite erreur et avec la qualité et la patience qu'ils ont, cela finit par un essai. » Maxime Médard, pour sa part, tient à tirer du positif de cette défaite, notamment dans l'engagement et le jeu des avants. « Pour la confiance du groupe, cela nous aurait fait du bien de gagner ce match. Dans l'ensemble, on n'a pas à rougir de notre match, tempère l'arrière du XV de France sur le site de la FFR. On a pris du plaisir, les gros ont été parfaits, derrière on a su mettre du rythme. Peut-être qu'en seconde mi-temps, on a trop joué au pied, mais il y a pas mal de choses positives ce soir. »


Erasmus : « La France a changé depuis un an »


Si les Sud-Africains ont signé leur septième victoire de rang face au XV de France, eux qui sont invaincus face aux Bleus depuis juin 2010, la défaite n'était pas loin. Une défaite qui a, néanmoins, permis au Springboks de jauger la progression des Bleus depuis un an. « Cela récompense nos efforts. Nous avons appris et nous nous sentons beaucoup mieux. Je trouve que la France a changé depuis un an, assure au site de la FFR le sélectionneur sud-africain Rassie Erasmus. On aurait très bien pu perdre ce soir. Ils sont très forts, je trouve qu'ils ont plus de profondeur et nous ne connaissions même pas certains de leurs joueurs. L'écart entre les premières nations mondiales se réduit. » Un constat qui a été partagé par le capitaine des Springboks Siya Kolisi, qui a salué la réaction de son équipe durant la deuxième période après un premier acte loin d'être exceptionnel. « Je pense que la France a dominé physiquement la première période. Ce n'était pas une question d'erreur technique mais de physique et de rapidité, assure le troisième-ligne sud-africain sur le site de la FFR. Ils ont gagné la première manche mais nous avons changé après la pause. » Les Bleus devront se reprendre dès samedi prochain face à l'Argentine quand l'Afrique du Sud se rendra en Ecosse.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.