XV de France : L'atout Fickou

XV de France : L'atout Fickou©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER, Media365 : publié le jeudi 18 mars 2021 à 12h21

Pour finale face au pays de Galles dans le Tournoi des 6 Nations, samedi au Stade de France, le XV de France comptera une nouvelle fois sur Gaël Fickou, devenu un cadre des Bleus à même pas 27 ans.



Samedi soir au Stade de France face au pays de Galles, il sera encore là. Présent pour huiler le jeu des Bleus et essayer de mener le XV de France à la victoire dans le Tournoi des 6 Nations au nez et à la barbe de Gallois qui ambitionnent le Grand Chelem. Il y a encore une occasion de coiffer les Gallois au poteau alors les hommes de Fabien Galthié y croient, Gaël Fickou en tête.

Il faut dire que le centre du Stade Français a pris une autre dimension au sein de l'équipe de France. C'est notamment le cas depuis que le plus capé actuel (61 sélections) est devenu capitaine de la défense. A même pas 27 ans (il les fêtera le 26 mars). « Il a un rôle vachement plus responsable, plus sobre. À ses débuts, Gaël était surtout un gamin tout fringant avec une pointe de vitesse incroyable, un super jeu de jambes. Un mec qui prenait les espaces dès qu'il le voulait et qui savait faire jouer derrière lui. Aujourd'hui, il me semble être devenu une sorte de pivot du collectif. Derrière, c'est lui qui prend les décisions dans les moments charnières. Si vous étudiez tous les lancements clés depuis un an, vous verrez que le ballon passe souvent dans ses mains », souligne dans L'Equipe le centre de Bordeaux, Rémi Lamerat.

Lamerat sur Fickou : « Un des centres les plus complets du monde »

Pour ce dernier qui l'a côtoyé en Bleu, Fickou sait tout faire. « Souvent, quand ton jeu évolue de la sorte, et j'en parle en connaissance de cause, c'est que tes qualités athlétiques diminuent un peu avec l'âge. Mais Gaël, lui, a réussi à garder un standard hyper haut sur ses qualités primitives tout en développant tout le reste, argue Lamerat. À mon sens, ça en fait aujourd'hui un des centres les plus complets du monde. Cantonner Gaël à l'aile, comme on l'a fait à une époque, c'est n'exploiter que ses qualités physiques, qui ne représentent qu'une partie de son talent. Il a tellement d'autres choses à amener. Ce rôle de centre, qu'il soit premier ou second, lui colle à la peau. »


« S'il y a donc bien un mec qui doit transmettre dans ce groupe, c'est lui »

Et puis, Fickou est donc capitaine de défense. « J'imagine que le staff des Bleus a surtout voulu lui donner un rôle de leader identifié au sein de groupe, explique Rémi Lamerat (31 ans, 19 sélections). Gaël est quelqu'un qui, malgré son talent et son expérience, n'en fait jamais trop. Lui donner ce statut-là peut donc l'aider à se désinhiber. Aujourd'hui, il appartient à une génération qui lui correspond parfaitement, avec un paquet de mecs qui ont le même âge que lui (il aura 27 ans le 26 mars) mais que 5 ou 10 sélections, et qui n'ont donc pas vécu autant de campagnes ou d'échecs que lui. Or, ces échecs-là lui ont sûrement permis d'être un joueur meilleur. S'il y a donc bien un mec qui doit transmettre dans ce groupe, c'est lui. » Pour la finale face au pays de Galles, Fabien Galthié devrait reconduire la même équipe que face à l'Angleterre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.