XV de France : Ibañez encourage les joueurs à saisir leur chance

XV de France : Ibañez encourage les joueurs à saisir leur chance©Panoramic, Media365

Mathieu WARNIER, Media365, publié le mardi 21 juin 2022 à 15h25

Aux commandes d'un groupe très largement revu aux côtés de Fabien Galthié, Raphaël Ibañez a confié attendre des joueurs sélectionnés qu'ils saisissent leur chance à un peu plus d'un an de la Coupe du Monde.



A l'image de la tournée en Australie l'an passé, c'est un XV de France remanié qui part pour le Japon. Au sein du groupe de 42 joueurs officialisé ce lundi par Fabien Galthié, pas moins de 17 éléments n'ont jamais porté le maillot de la sélection. Mais cela n'empêche pas le manager des Bleus Raphaël Ibañez de se montrer ambitieux pour les deux duels face aux « Brave Blossoms ». « On espère des joueurs totalement investis, déterminés, performants », a confié l'ancien talonneur dans un entretien accordé à l'AFP. Ne cachant pas le fait que, par le passé, « ces tournées d'été représentaient des sortes de 'poids' » et étaient « une contrainte pour les joueurs après une longue saison », le manager du XV de France y voit plutôt la possibilité de « reprendre le fil » des succès enregistrés ces derniers mois. Selon Raphaël Ibañez, le président de la Fédération Française de rugby (FFR) Bernard Laporte a fait passer le message selon lequel « le maillot du XV de France était sacré et que les 42 joueurs ont tous une opportunité de s'exprimer et se révéler ».

Ollivon redevient capitaine des Bleus

Un propos étayé par le devenir en Bleu de joueurs tels Melvyn Jaminet, Cameron Woki ou encore Anthony Jelonch. Ce dernier, capitaine pour les trois matchs face aux Wallabies à l'été 2021, verra Charles Ollivon retrouver ses galons pour le voyage au pays du soleil levant, lui qui n'a plus porté le maillot du XV de France depuis la conclusion du Tournoi des 6 Nations 2021. Si cette liste apparaît comme surprenante, elle ne l'est visiblement pas pour le staff tricolore. « Pour nous, cette liste ne contient pas de surprises car nous sommes allés plus loin que l'an dernier, a confié Raphaël Ibañez. Dans notre process de présélection, ce sont près de 80 joueurs qui ont été suivis et listés. » Pour le manager du XV de France, il est évident que les joueurs emmenés au Japon « ont tout à gagner, parce qu'ils peuvent se positionner », même les quatre éléments qui évoluaient cette saison en Pro D2. « On n'a pas d'a priori par rapport à la catégorie dans laquelle les joueurs évoluent, que ce soit en Pro D2 ou en Top 14 », a assuré l'ancien talonneur.


Ibañez: « Ils doivent pouvoir s'exprimer librement »

Plus que le club ou la division dans laquelle ces joueurs évoluent, le staff tricolore a ciblé « leur talent et leurs atouts, qui font qu'ils se démarquent, mais aussi leurs attitudes, leurs caractères », selon Raphaël Ibañez, qui a mis l'accent sur la notion d'équilibre. « C'est la raison pour laquelle aussi nous avons intégré de jeunes joueurs à fort potentiel qui sont issus des moins de 20 ans », a-t-il ajouté. Alors que le groupe France doit rejoindre le Japon dès ce mercredi, le staff des Bleus a tenu à « rassurer » les joueurs, affirmant que le staff allait « les accompagner au mieux ». « On leur a rappelé que le XV de France était certes dans une très bonne dynamique, dont ils doivent être conscients, mais que cela doit constituer un moteur pour les aider à s'exprimer, a ajouté Raphaël Ibañez. On ne souhaite pas qu'ils s'envolent avec une sorte de poids de l'héritage récent, de ce que représente le XV de France. Qu'eux aussi doivent apporter quelque chose à l'équipe autant qu'elle leur apporte. Ils doivent pouvoir s'exprimer librement. » Une tournée qui pourrait permettre aux Bleus d'aligner dix victoires de suite, une première depuis les années 1930. Ce qui n'est visiblement pas un objectif pour Raphaël Ibañez : « Je préfère être prudent sur le sujet car si on assomme les joueurs de références historiques, je ne voudrais pas qu'ils en perdent l'essentiel, c'est-à-dire le plaisir du jeu et celui de s'exprimer, sans complexes. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.