XV de France - Fickou : " Ils nous ont un peu pris pour des enfants "

XV de France - Fickou : " Ils nous ont un peu pris pour des enfants "©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le dimanche 02 février 2020 à 23h32

Gaël Fickou a été partie prenante du bel exploit du XV de France, dimanche face à l'Angleterre (24-17) en ouverture du Tournoi des Six Nations. Le centre tricolore ne s'est pas fait prier pour rappeler à Eddie Jones ses déclarations préliminaires, en amont de la partie.



C'était le piège, gros comme une maison. Eddie Jones avait prédit, en conférence de presse, que les jeunes Français n'auraient jamais affronté une si forte intensité dans le combat, et l'Angleterre a perdu au Stade de France (24-17). Gaël Fickou s'est chargé de répondre après le match : « On a répondu présent dans l'envie et l'agressivité, on a montré un autre visage même si c'était déjà bien pendant le Mondial. Battre le vice-champion du monde, ça fait toujours plaisir, ils sont redoutables et nous ont bien chambrés avant, donc ça fait plaisir. Ils nous ont peut-être un peu pris pour des enfants, on a été vexés. Même si c'est du sport, c'est le jeu de se taquiner... Leur coach est comme ça, il rentre dans les têtes de ses adversaires. Mais il n'est pas entré dans les nôtres. »

« Toujours bon de voir l'adversaire échouer » 

En fin de partie, Fickou a aussi apprécié de voir les Anglais assurer trois points plutôt que d'essayer d'aller chercher l'essai : « Oui, ça fait du bien de les voir prendre la pénalité plutôt que la mêlée, c'est toujours bon de voir l'adversaire échouer. On doit continuer à entrer dans les têtes adverses, qu'on se dise que c'est difficile de marquer contre nous. » Le centre du Stade Français voit ce nouveau XV de France comme « une équipe de jeunes copains, surtout » : « Il n'y a pas trop de différence d'âge entre les joueurs, c'est assez incroyable. On s'entend tous bien, il y a de la solidarité sur le terrain. les mecs ne lâchaient rien, revenaient sur les mêlées et les ballons portés. Nos avants ont répondu présent dans un secteur où les Anglais sont redoutables, dans l'occupation aussi... Pareil pour nos demies. Et nous, les autres, on a plaqué comme des chiens. »


Désormais, place à l'Italie : « Ce n'est qu'une première pierre. La semaine prochaine, beaucoup nous attendront au tournant, il faudra répondre présent dans l'envie, la stratégie et l'agressivité, en mettre plus encore. Il faut progresser chaque semaine. On a le potentiel pour aller encore plus loin, c'est bien mais on peut faire encore mieux. Ce n'est que le début. S'écrouler après de gros matchs, on a tant connu ça... Il faut être vigilants et continuer. » Ce qu'on avait surtout connu, c'est l'écroulement dans le même match, comme l'an passé avec ce France - Galles perdu 19-24 après avoir mené 16-0. Mais cette fois, le 24-0 ne s'est donc transformé qu'en 24-17.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.