XV de France : Clerc loue " l'altruisme " des Bleus

XV de France : Clerc loue " l'altruisme " des Bleus©Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le lundi 26 octobre 2020 à 18h14

Vincent Clerc, l'ancien ailier international, a beaucoup aimé la prestation du XV de France contre le pays de Galles (38-21), samedi soir.



Le XV de France a brillé samedi soir au Stade de France. En test-match, les Bleus ont pris le meilleur sur le pays de Galles (38-21) malgré une entame ratée. Les hommes de Fabien Galthié ont passé cinq essais aux Gallois et ont plu, une semaine avant d'affronter l'Irlande pour le compte du Tournoi des VI Nations. A travers des actions superbes et des passes de toute beauté, des individualités de classe mondiale sont ressorties.

Clerc : « Fickou a réussi l'un de ses meilleurs matchs en bleu »

Vincent Clerc, l'ancien ailier international, a beaucoup apprécié. « J'ai trouvé que l'axe 9, 10, 12, 13 avait livré une performance exceptionnelle derrière, souligne l'ex-joueur dans L'Equipe. Quand on voyait les Gallois sans cesse taper des chandelles, les Bleus cherchaient toujours des solutions avec du déplacement grâce notamment à notre paire de centres, Fickou-Vakatawa, qui fut très bonne. Gaël (Fickou) a réussi l'un de ses meilleurs matchs en bleu, très altruiste, performant dans ses duels. Virimi (Vakatawa), lui, a été le déclencheur de la révolte quand il a fixé deux défenseurs d'une chistera pour libérer l'espace à Teddy Thomas. »

Clerc a aimé aussi les prestations de Ntamack et Dupont. Mais pas seulement. « À la charnière, Romain (Ntamack) a très bien animé. Quant à Antoine (Dupont), avec son gaz, il colle au ballon, se porte en soutien en permanence. C'est le Chris Asthon (ailier international anglais) des numéros 9 ! Devant, Julien Marchand, solide, a été sur les contests, mais je retiens les prestations de Cyrille Baille et François Cros. Ils ont dominé physiquement, même en début de match quand les Gallois avaient l'ascendant. Et François ajoute à son apport défensif des gestes offensifs de classe », relève l'ancien joueur aux 67 sélections.

« Il y a énormément de solutions autour du porteur »

Le collectif de ce XV de France a fonctionné à plein au Stade de France privé de spectateurs. « Tous les joueurs sont dans une réflexion d'altruisme, se félicite Clerc, âgé aujourd'hui de 39 ans. Ils veulent faire la différence, mais vont immédiatement chercher à libérer la balle pour le partenaire. Ils jouent les uns pour les autres. Il y a énormément de solutions autour du porteur, lequel a toujours envie de faire vivre le ballon, si possible sans passer par le sol. » Les regards sont désormais braqués vers l'Irlande et cette « finale » du Tournoi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.