XV de France : Ce que les Bleus doivent faire contre l'Ecosse

XV de France : Ce que les Bleus doivent faire contre l'Ecosse©Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le mardi 23 mars 2021 à 13h12

Après avoir renversé le pays de Galles, le XV de France peut encore gagner le Tournoi des 6 Nations. Il faudra briller contre l'Ecosse. Comme procéder ? L'ancien demi de mêlée international Pierre Mignoni livre sa recette.



Renversante équipe de France ! Grâce à un essai formidable inscrit par Brice Dulin dans les derniers instants, samedi au Stade de France, les Bleus ont damé le pion au pays de Galles (32-30) devant des téléspectateurs sans doute en transe devant leur écran en cette période particulière de crise sanitaire. Et du coup, avec cet incroyable succès, le XV de France peut toujours remporter le Tournoi des 6 Nations. Eh oui, eh oui...

Pour cela, il faudra carburer contre l'Ecosse, vendredi soir au SDF. Les hommes de Fabien Galthié devront gagner avec le bonus offensif, soit au moins quatre essais, et un écart minimum de 21 points. Faisable évidemment, mais loin d'être évident... Pierre Mignoni avait signé pareille performance en 2007 en décrochant un succès sur l'Ecosse au terme d'une rencontre où il fallait plus de 24 points d'écart. « Je ne me souviens pas exactement des mots de Bernard Laporte (sélectionneur à l'époque), mais la direction générale était de construire le match. Notre objectif était de bien mettre en place certaines bases pour ensuite se créer des espaces. On s'était dit de ne pas se précipiter, de ne pas surjouer. On gagne dans le money-time sur un essai d'Elvis Vermeulen », se souvient l'ancien demi de mêlée, aujourd'hui manager sportif de Lyon.

Mignoni : « Il faut tenter des choses, mais dans un système collectif, ce que fait très bien l'équipe de France depuis un moment »

Quel discours adopter pour motiver les Bleus, vendredi ? « La première chose : gagner le match. Tout faire pour mettre les Écossais sous pression car c'est une équipe qui défend très bien, qui est difficile à manœuvrer, répond Mignoni. Ils répètent énormément les tâches et ce sont de bons plaqueurs. Le danger est là, si des joueurs sortent des systèmes, tu peux vite t'exposer à des turnovers (ballons perdus). Et dans ce secteur, ils sont très dangereux. Il faut tenter des choses, mais dans un système collectif, ce que fait très bien l'équipe de France depuis un moment. Puis il faudra savoir profiter de nos facteurs X pour déstabiliser cette défense. »


« Tu ne pourras pas gagner avec 21 points d'écart sans folie et quelques exploits des uns et des autres »

Pour l'ancien cadre des Bleus, il faudra « forcément un grain de folie » aux hommes de Galthié, vendredi au Stade de France. Avec plusieurs options sur la table. « Option 1, tu construis ton match en prenant les points au pied, comme un match normal, sans cette histoire de 21 points d'écart à aller chercher. Le score peut gonfler. Option 2, tu prends l'option d'aller chercher les essais. C'est une philosophie. Après, ils doivent garder une part d'instinct. Pour atteindre cet objectif, il faudra forcément un grain de folie. Tu ne pourras pas gagner avec 21 points d'écart sans folie et quelques exploits des uns et des autres. Il y aura la force collective et la capacité de certains joueurs à nous mettre dans de bonnes positions pour marquer des essais par des exploits individuels », souligne le manager du LOU.

Même s'il se méfie des Ecossais, qui n'ont plus rien à jouer mais devant lesquels ce n'est « jamais simple », Mignoni voit bien le XV de France atteindre son objectif. « L'équipe de France a montré qu'elle avait du caractère. Après, pour y parvenir, il faudra que les Bleus soient meilleurs que contre le Pays de Galles (32-30). Il faut se servir des 60 premières minutes où il a manqué des choses aux Bleus pour gagner face à l'Écosse. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.