XV de France : Ce qu'a ressenti Dulin lors de son rappel

XV de France : Ce qu'a ressenti Dulin lors de son rappel©Panoramic, Media365

Emmanuel LANGELLIER : publié le samedi 06 février 2021 à 12h34

Alors qu'il débutera contre l'Italie, samedi après-midi dans le Tournoi des 6 Nations, Brice Dulin raconte son rappel chez les Bleus en fin d'année dernière.



Le Tournoi des 6 Nations, c'est pour samedi ! La prestigieuse compétition débute avec deux rencontres au programme. A partir de 15h15, l'équipe de France affrontera l'Italie à Rome, puis l'Angleterre accueillera l'Ecosse dès 17h45. Les Bleus s'aligneront avec Brice Dulin à l'arrière. Le Rochelais a gagné la confiance de Fabien Galthié lors de l'Automn Nations Cup, s'affirmant comme l'un des hommes forts. Ce n'était pourtant pas gagné pour le joueur de 30 ans, rappelé en fin d'année dernière.

Dulin : « Une joie intense m'a alors envahi, c'était réellement inattendu... »

Un retour chez les Bleus que l'ancien du Racing a raconté avec émotion, samedi dans les colonnes de L'Equipe. « La saison dernière, juste avant le premier confinement, j'avais eu un petit entretien avec Laurent Labit (responsable de l'attaque du XV de France). Il m'avait dit qu'il gardait un oeil sur moi, et qu'il me trouvait de mieux en mieux. Mais c'était encore très flou, très abstrait. Ça m'est donc vite sorti de l'esprit. Jusqu'au jour de novembre dernier où j'ai reçu un nouveau coup de fil de Laurent. Je n'avais pas répondu dans l'instant, j'imaginais qu'il voulait juste prendre des nouvelles. Mais c'était pour m'annoncer que j'étais convoqué pour préparer les derniers matches de la Coupe d'automne des nations. Une joie intense m'a alors envahi, c'était réellement inattendu... Je crois que c'était encore plus fort que pour ma première sélection. Sans doute parce que je sais mieux aujourd'hui tout ce qu'il faut endurer pour parvenir à ce niveau-là », confie Dulin.


Un « match fou » en 2014 contre les Anglais

L'arrière va donc retrouver le Tournoi des 6 Nations, une épreuve découverte il y a... sept ans. « C'était face aux Anglais, se souvient Dulin, aligné le 1er février 2014. Un match fou, avec cette dernière action où, plusieurs fois, je me retrouve en position de 10. On tente un petit coup de pied par-dessus, on récupère, je fais une passe à Dimitri (Szarzewski). Elle est un peu trop devant, mais c'est finalement ce qui le met dans l'avancée, parce qu'il n'avait plus beaucoup de gaz à ce moment-là. Il est alors obligé de tout donner pour attraper le ballon et transmettre à Gaël (Fickou) qui, derrière, joue super bien le deux contre un pour nous faire gagner (26-24). » Face aux Italiens, les Bleus sont favoris et devront justifier leur statut de prétendant au titre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.