XV de France : Brunel pense qu'il y a de bonnes choses à garder

XV de France : Brunel pense qu'il y a de bonnes choses à garder©Media365

Lucas Bertolotto, publié le samedi 23 juin 2018 à 14h51

Le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel est revenu pour Rugbyrama sur la troisième défaite des Bleus face à la Nouvelle-Zélande ce samedi (49-14) et sur l'ensemble de la tournée.

Jacques Brunel, le rythme imposé par les Néo-Zélandais était-il trop élevé pour les Bleus ?
Nous étions dans le rythme en première mi-temps. Nous avons été entreprenants et le score aurait pu être de parité à la pause, car je pense que l'arbitre gène notre défense sur le troisième essai, qu'il accorde malgré l'avis de l'arbitre vidéo. A un moment donné, nous avons été en surrégime. Les All-Blacks ont accéléré et, nous avons aussi voulu accélérer alors qu'il aurait fallu jouer à notre tempo.

Est-ce qu'une équipe est capable de rivaliser avec la Nouvelle-Zélande ?
Nous ne l'avons réussi qu'en partie, que par moments. L'objectif est de maintenir tout ça sur l'ensemble d'une partie. Je ne sais pas si d'autres sont capables de le faire, mais sur cette tournée nous n'en avons pas été capables.

Quels points positifs tirez-vous de cette rencontre ?
C'est une désillusion bien sûr car le score est là. Mais je suis très satisfait de notre première mi-temps, sur le plan offensif notamment car c'est le plus difficile à mettre en œuvre. Nous avons proposé beaucoup d'actions intéressantes, certaines conclues, d'autres non, notamment la première qui a duré 23 temps de jeu. Il y a de bonnes choses à garder.

Brunel : « Retrouver de la cohérence et de la cohésion »


Que pensez-vous du troisième essai néo-zélandais ?
Je ne sais pas. Ça me parait évident qu'il y a une interférence. Dès qu'un joueur ou un arbitre interfère sur une action de manière négative pour une équipe, il est pour moi obligatoire d'en tenir compte. Ça me paraissait tellement évident que je n'ai pas compris cette décision.

Est-ce inquiétant d'avoir encaissé autant d'essais sur ces trois matchs ?
On voulait s'appuyer sur ce qui avait bien marché pendant le Tournoi, notamment la défense. Mais nous n'avons pas eu le même rendement. Nous n'avons pas eu la même communication car des nouveaux joueurs étaient avec nous. Nous avons été moins agressifs sur l'ensemble de la tournée. Certaines petites choses ont été moins performantes que pendant le Tournoi. Il va falloir travailler pour retrouver notre cohérence et notre cohésion.

Quel est le bilan de cette tournée en Nouvelle-Zélande ?
Le bilan est de deux ordres. Tout d'abord, beaucoup de joueurs qui n'avaient pas participé au Tournoi sont venus avec nous et c'était intéressant de les voir dans ces confrontations avec une telle opposition. Et puis, il y a des bouts de partie qui ont été intéressants, même si le deuxième test a été le plus ample dans le contenu. Je vais retenir ça de cette tournée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.