XV de France : Brunel estime avoir appelé les joueurs les plus en forme

XV de France : Brunel estime avoir appelé les joueurs les plus en forme©Media365

Lucas Bertolotto, publié le mercredi 17 janvier 2018 à 16h56

Le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel a notamment évoqué le retour de Morgan Parra et l'arrivée de Matthieu Jalibert après l'annonce de sa liste pour le Tournoi des VI Nations.

Jacques Brunel, sur quoi vous-êtes vous appuyé pour composer ce groupe de 32 joueurs ?C'est un groupe dont on pense qu'il est dans la forme du moment avec les joueurs les plus en forme. C'était le premier critère que l'on avait voulu prendre en considération. C'est également un groupe où il y a de la jeunesse, on le voit à l'ouverture. Mais que l'on a essayé d'encadrer avec de l'expérience et le retour de Morgan Parra, autour de ces jeunes en tant que demi de mêlée ou au centre du terrain, va permettre d'équilibrer un petit peu cette expérience. Je n'ai pas parlé du capitanat car je pense que cela doit d'abord se vivre entre nous donc nous le ferons très rapidement en début de semaine lorsque les joueurs arriveront. Enfin je voudrais dire sur les joueurs qui ont fait les derniers matchs de l'équipe de France et qui ne sont pas dans cette liste que la porte n'est pas fermée, et que j'attends d'eux qu'ils montrent une grande détermination et qu'ils veuillent à tout prix revenir en équipe de France qui doit être un privilège, un honneur, pour tous ceux qui portent ce maillot. J'espère qu'ils seront en mesure de figurer dans les listes qui suivront.Pouvez-vous évoquer le retour de Morgan Parra après une si longue absence ?Je n'ai pas à expliquer ce qui a été fait avant, j'ai surtout à expliquer pour il est là. S'il est là c'est parce qu'on a parlé des joueurs en forme et depuis le début de la saison il fait des prestations remarquables donc il nous semble normal qu'il figure dans ce groupe. Et d'autant plus par rapport aux choix de la jeunesse que l'on a fait à l'ouverture qui justifient sa présence.Vous parlez de la jeunesse à l'ouverture, il y a notamment la présence de Matthieu Jalibert...S'il y a un garçon que je connais parfaitement, c'est lui. Il a franchi des étapes à travers ses matchs en passant de débutant à expérimenté. Il a évolué dans plusieurs contextes et s'en est relativement bien sorti à chaque fois, il a même été un acteur du jeu. Donc aujourd'hui je pense qu'il a les capacités pour franchir cette nouvelle marche étant donné qu'à ce poste, il montre les plus belles performances. Donc il n'y a pas de raison pour qu'on ne le sélectionne pas, même s'il a 19 ans depuis quelques jours. Je l'ai vu l'an passé, il n'a pas joué du tout de l'année. Cette saison, il a montré une aisance dans les différents contextes qui me font penser qu'il est capable de franchir le cap du niveau international. Il a une technique et la capacité mentale à se sublimer pour franchir ce palier. Il y en a d'autres qui, à cet âge-là, ont évolué à ce poste. Comme par exemple Frédéric Michalak ce qui ne l'a pas empêché de réaliser la carrière que l'on connait. Donc je ne doute pas de lui.Quels sont les objectifs pour le prochain Tournoi des VI Nations ?On se doit d'être en compétition pour le gain du Tournoi jusqu'au dernier moment. C'est l'ambition que l'on a et pour arriver à cette étape là il va falloir que l'on batte l'Irlande qui est un redoutable adversaire. On a un premier match difficile avec un prétendant à la victoire finale mais nous nous devons d'avoir cet objectif mais aussi d'être là sur les derniers matchs pour gagner le Tournoi. Si on veut être en position de gagner le Tournoi à la fin il nous faut absolument gagner contre l'Irlande.Qui sera titulaire au poste de demi de mêlée ?Nous avons trois demis de mêlée. Maxime Machenaud a fait de très bons matchs, c'est la raison pour laquelle il est là, il a fait des matchs de grande qualité. Au détriment de Baptiste Serin que je connais bien, que j'entraînais il n'y a pas longtemps encore, qui ne figure pas dans la liste parce qu'il a été moins bien tout ce début de saison. Il le sait et il va revenir. Donc on va voir et on décidera qui débutera comme demi de mêlée pour le match contre l'Irlande.Au niveau des absents, il y a notamment Louis Picamoles qui ne figure pas dans cette liste...Je le répète, on a choisi les hommes qui nous paraissent le plus en forme en ce moment. J'attends de Louis Picamoles, qui a été un point fort sur les derniers mois, qu'il montre qu'il veut reprétendre à l'équipe de France et qu'il réalise des prestations de grande qualité comme son potentiel l'y autorise.Marco Tauleigne est le seul numéro 8 de métier est ce que cela veut dire qu'il va débuter ?Non, d'autres joueurs peuvent postuler à ce poste. Il y a Kévin Gourdon qui a déjà évolué là, Anthony Jelonch qui a bénéficié d'une formation à ce poste à Castres. On a trois profils qui peuvent jouer à ce poste-là.Vous avez rappelé Félix Lambey, avez-vous des garanties sur sa forme actuelle ?Celui qui le connait le mieux c'est son entraîneur et pour l'avoir eu au téléphone et dans la presse, Pierre Mignoni a dit que Félix était prêt. C'est lui qui le connaît le mieux, il le confirme, donc je suis à peu près sûr que dans les mois qui viennent, ce sera un garçon qui va se révéler.Parmi ces 32 joueurs, qui attendez-vous comme leaders ?Moi j'attend des garçons qui ont de l'expérience et qui sont déjà là. Mais j'attend aussi beaucoup de ceux qui arrivent, qui découvrent l'équipe de France, qui auront le privilège de porter le maillot, de se montrer. J'attends de l'équipe de France qu'elle ait du caractère, de la détermination, de l'envie, qu'elle soit acteur du jeu. Je veux des joueurs comme ça, c'est pour ça qu'on a pris les joueurs en forme. Parce qu'on veut une équipe qui soit pétillante, qui ait quelque chose. On veut l'image d'une équipe déterminée, volontaire, qui prend son destin en main. Je pense qu'on a choisi ces jeunes parce qu'ils ont ce caractère-là.Comment allez-vous redonner confiance aux joueurs qui restent sur de mauvais résultats ? Il y a un cadre qui va être différent. Il y a un staff différent donc un contexte différent. On va essayer de transmettre beaucoup de positif sur des choses assez simples et basiques, pour que tout le monde s'accapare le projet de jeu. C'est ça le plus important. Il faut effectivement créer une dynamique, il faut qu'une victoire s'enclenche. Je pense qu'on a du talent, il n'a pas disparu comme ça, du jour au lendemain. Mais ce talent doit s'exprimer, doit retrouver de la vigueur. On va essayer de leur donner ce contexte-là, il faudra sans doute un peu de réussite parce que toutes les aventures en ont une part. Mais moi, je veux prendre l'équipe d'Angleterre comme exemple. Elle sort de sa Coupe du Monde en perdant en phase de poule, elle est au plus bas, un encadrement change et une dynamique se crée. Pour moi, rien n'est impossible donc je pense que ce groupe est capable de faire de belles choses.Dans quelle mesure allez-vous vous appuyer sur le projet de jeu mis en place précédemment ?Il y a certainement des choses qui sont incontournables et que l'on ne pourra pas changer. Il faut être bon en mêlée, en touche, en défense, sur le terrain, si on a cela, déjà ce sera pas mal. Après on va essayer de trouver des animations mais surtout de donner un état d'esprit. L'état d'esprit c'est d'être acteur du jeu. Ce sera cela que l'on va essayer d'inculquer. Il y a une caractéristique aussi c'est l'intensité et la vitesse, voilà les critères qu'il faut avoir en tête.Quels sont vos rapports avec le président de la Fédération française de rugby Bernard Laporte ?Il vaut mieux avoir des rapports cordiaux avec les gens avec qui on travaille. Il vaut mieux avoir un staff uni, un président avec qui on s'entend, plutôt que le contraire. Je ne vais pas citer tous les conseils qu'il peut me donner parce que je l'ai déjà dit, il a l'expérience, la compétence et il a pratiqué il y a peu de temps encore. Si jamais il me glisse un nom et qu'il me dit, par exemple, en pilier droit il faut prendre Lionel Rossigneux (attaché de presse du XV de France), je le prend. Mais bon, je ne pense pas qu'il fera ça.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU