XV de France : Brunel conforte Guirado dans son rôle de capitaine

XV de France : Brunel conforte Guirado dans son rôle de capitaine©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le jeudi 14 mars 2019 à 13h42

L'Equipe révélait ce jeudi qu'un putsch avait été tenté par le vice-président de la FFR, Jacques Simon, pour destituer le capitaine des Bleus Guilhem Guirado, au profit de son coéquipier Jefferson Poirot, avant la rencontre contre l'Ecosse. Le sélectionneur français Jacques Brunel a tenu à faire une mise au point en conférence de presse ce vendredi : Guirado gardera le brassard jusqu'au Mondial.

La mise au point de Jacques Brunel pour Guilhem Guirado. En introduction de sa conférence de presse de jeudi pour dévoiler sa composition avant l'Italie, le sélectionneur du XV de France a tenu au préalable à refemer le chapitre concernant le capitanat de Guilhem Guirado. Alors que L'Equipe révélait jeudi que Serge Simon, vice-président de la FFR, et Jacques Brunel, avaient tenté de destituer le talonneur de Toulon de son brassard pour en faire profiter Jefferson Poirot avant la rencontre contre l'Ecosse, le Gersois a assuré que Guirado conserverait ses fonctions jusqu'à la fin de la Coupe du Monde.

Un putsch avorté ?

« Je rappelle que je le (Guirado, ndlr) connais depuis douze ans, que nous avons une relation d'estime et de confiance, et que nous sommes ouverts pour parler de tout » a commencé le sélectionneur, dès son arrivée devant la presse. « Après l'Angleterre (débâcle des Bleus, 44-8), on a parlé de remise en cause du staff, du jeu, des entraînements, de la relation avec les entraîneurs et du capitanat » a-t-il poursuivi. Des déclarations venues tordre le cou à la polémique lancée par le quotidien autour du capitanat. A noter toutefois que le sélectionneur des Bleus n'a pas démenti.

A en croire L'Equipe, Serge Simon, vice-président de la FFR, aurait fait pression pour du changement après le naufrage de Twickenham. En l'occurrence, le supérieur de Jacques Brunel aurait souhaité que le brassard de capitaine change de bras, et atterrisse sur celui de Jefferson Poirot. Toujours selon nos confrères, le sélectionneur en personne se serait entretenu avec Guirado, pour l'inviter à « démissionner » et « passer à autre chose. » Un plan que les joueurs auraient refusé, faisant corps avec leur capitaine. Le pilier de l'UBB aurait de toute façon refusé de profiter de la situation pour trahir son leader, d'après des informations complémentaires de RMC.

Brunel : « Je ne veux plus parler de ce sujet-là »

Si Jacques Brunel souhaitait donc ce vendredi matin « clore le débat », le sélectionneur en place depuis 2017 a usé des grands moyens : « Guilhem (Guirado) a été renforcé dans son capitanat et il le sera jusqu'à la fin de la Coupe du Monde. Je l'annonce déjà. Le sujet est clos, je ne veux plus parler de ce sujet-là. » L'ancien entraîneur de l'Italie s'est finalement empressé de tourner la page : « Je ne vais pas épiloguer là-dessus, j'ai autre chose à faire. » Sans jamais infirmer ni confirmer la véracité des informations avancées, le sélectionneur s'est surtout contenté de cacher la poussière sous le tapis.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.