XV de France : Bru imagine un retour de Poirot et Vahaamahina

XV de France : Bru imagine un retour de Poirot et Vahaamahina©Panoramic, Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, publié le vendredi 19 juin 2020 à 15h45

Invité de l'émission « Poulain Raffûte » sur Rugbyrama, Yannick Bru, l'actuel manager de Bayonne, a notamment évoqué les retraites internationales de Jefferson Poirot et Sébastien Vahaamahina.



Et si Poirot et Vahaamahina n'en avaient pas vraiment fini avec les Bleus ? Alors que les deux joueurs ont annoncé leur retraite internationale, à l'issue de la Coupe du monde 2019 pour le 2eme ligne de Clermont et début juin pour le pilier de Bordeaux-Bègles, Yannick Bru, l'ancien entraîneur des avants du XV de France, voit les choses différemment. « Un mal profond car trop sous pression ? Ouais, surement car derrière le joueur, il y a un être humain. Quand la famille s'agrandit et qu'on a ce double contrat avec son club et l'équipe de France, l'été on n'est pas là, pendant le Tournoi des VI Nations on n'est pas là. C'est beaucoup de sacrifices aussi. Quand on approche de la trentaine et que la famille s'agrandit, y'a un moment où on se dit : est-ce que je suis réellement heureux ? Je vais enfin prendre le temps de choisir », a notamment expliqué Bru, dans l'émission « Poulain Raffûte » sur Rugbyrama.

Bru : « Il faut leur laisser une respiration »

« Ils ont choisi, ils ont trouvé que leur équilibre affectif en ce moment, il passait par la mise entre parenthèses de l'équipe de France. Ça peut choquer, mais pour avoir été à côté de ses joueurs-là, je peux comprendre. Maintenant, il faut leur laisser une respiration, a continué celui qui a entraîné les avants des Bleus de 2012 à 2017. Moi, je crois qu'ils reprendront l'un et l'autre avant 2023. Quand l'événement va approcher,  la Coupe du monde en France, à un moment, ils vont se réveiller et se dire "j'ai envie d'y être et j'ai le niveau pour y être" et je pense qu'ils pourront y être. » Pour savoir si Poirot et Vahaamahina rêvent encore des Bleus, il va désormais falloir patienter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.