XV de France : Barassi évoque les Bleus

XV de France : Barassi évoque les Bleus©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le samedi 28 décembre 2019 à 12h42

Le jeune trois-quarts centre de Lyon Pierre-Louis Barassi s'est confié sur son expérience au sein du XV de France pendant la Coupe du Monde au Japon.

Appelé pour remplacer Wesley Fofana, Pierre-Louis Barassi n'a pas beaucoup joué avec le XV de France. Le trois-quarts centre a cependant confirmé un titre mondial chez les moins de 20 ans avec quatorze minutes disputées face aux Tonga (23-21) pendant la Coupe du Monde 2019. Une première sélection qui en appelle d'autres si le jeune joueur du LOU (21 ans) continue de monter en puissance après ses débuts sous le maillot lyonnais en octobre 2016. « C'est passé très vite, vraiment, a confié Barassi à L'Equipe à propos de son passage chez les Bleus. Sportivement, à part le fait d'avoir découvert un nouveau cadre, une autre structure, d'autres joueurs, je suis resté sur ma faim. C'était frustrant de ne pas beaucoup jouer. La conséquence de tout ça, c'est que j'ai très envie d'y retourner. Et le plus rapidement possible. »

Barassi : « Garder les pieds sur terre »

Auteur de deux essais en cinq rencontres toutes compétitions confondues cette saison, le centre assure que rien n'a changé pour lui. De retour sous les ordres de Pierre Mignoni depuis la fin du Mondial, Barassi a repris le rythme du Top 14 où son club figure bien depuis le début de la saison. S'il gravit les échelons rapidement, le natif de Sélestat assure tout de même que son statut n'a pas changé : « Le plus dur c'est de ne pas se perdre. Il faut garder les pieds sur terre. Je pense que je m'en sors bien de ce point de vue là. J'essaie de construire ma carrière sans faire de mauvais choix et de faux pas. A Lyon, il y a les gens qu'il faut pour ne pas laisser un joueur s'enflammer. Et dans cette ville, il y a moins de visibilité que d'autres clubs, c'est beaucoup plus dur de perdre les pédales et de prendre le boulard. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.