XV de France : Après l'Ecosse, des blessures et des sanctions étonnantes

XV de France : Après l'Ecosse, des blessures et des sanctions étonnantes©Media365

Guillaume MARION, publié le mardi 13 février 2018 à 18h47

Voila une affaire dont le XV de France se serait bien passé.

Après la sortie de certains joueurs en boite de nuit après la défaite contre l'Ecosse lors de la deuxième journée du Tournoi des VI Nations, certains informations interpellent. En effet, selon les informations du Midi Olympique, un barème de sanctions a été mis en place par l'encadrement du XV de France. Ainsi, les joueurs présents au Tigerlily qui n'ont bu qu'un verre avant de rentrer n'ont pas été sanctionnés. Sur la quinzaine de joueurs présents dans l'établissement de la capitale écossaise, ce n'est donc que huit joueurs (Belleau, Picamoles, Danty, Lamerat, Iturria, Thomas, Lambey et Macalou) qui ont été sanctionnés par l'encadrement. Ces derniers écopent ainsi d'un match de "suspension'' contre l'Italie, du moins pour le moment. Car leurs remplaçants pourraient avoir une belle carte à jouer au Vélodrome suite à ses absences.

Un lampadaire et un lit coupables des blessures de Palis et Iturria ?

Pour ce qui est des blessures de Geoffrey Palis et Arthur Iturria, les justifications intriguent également. Selon RMC, l'arrière de Castres aurait "donné un coup de tête à un lampe'' au point de s'en ouvrir l'arcade sourcilière, alors que le deuxième ligne de Clermont aurait "pris la table de chevet ou le lit dans la gueule. Ce n'est pas une bagarre, il s'est pris un coin de meuble.'' C'est du moins la version rapportée aux clubs des deux joueurs... Une affaire qui rappelle étrangement celle de Mathieu Bastareaud, blessé par sa table de nuit lors d'une tournée en Nouvelle-Zélande en 2009. Et si le mobilier était le principal mal du XV de France ?

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU