XV de France : Après avoir dévoilé son XV de départ, Novès s'explique

XV de France : Après avoir dévoilé son XV de départ, Novès s'explique©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le jeudi 16 novembre 2017 à 16h57

Guy Novès explique ce qui l'a amené à reconduire le même XV de départ face à l'Afrique du Sud.

Moins de tolérance vis-à-vis de ses joueurs par rapport au premier test face aux Blacks ?
La tolérance est tributaire du niveau de jeu, que l'on gagne ou que l'on perde. Je serai tolérant si on donne le meilleur de nous-mêmes et que l'on perd contre plus fort. L'Afrique du Sud nous a mis cent points à quarante ou cinquante sur les trois tests, en juin dernier. Ce sera surtout comme une revanche par rapport à nous-mêmes et à ce que l'on attend de l'équipe de France. Ce que j'attends personnellement ? Une prestation qui se rapproche de celle de mardi à Lyon, avec cette fierté, que nous n'avions pas samedi dernier.

Un XV de départ inchangé face aux Springboks
Cette équipe a un potentiel que l'on n'a pas pu évaluer à sa juste valeur lors du premier test. On n'allait pas jeter aux orties des joueurs qui honoraient leur première sélection pour certains. Cette équipe a le droit de se racheter de sa première mi-temps ratée face aux Blacks, c'est normal de lui laisser une chance supplémentaire.

Picamoles et Guirado attendus au tournant ?
Je ne suis pas du genre à attendre plus des cadres que des autres. Une équipe, ce n'est pas seulement quelques joueurs. Les cadres n'ont pas plus de responsabilités qu'Antoine Dupont, Anthony Belleau, Nans Ducuing ou Geoffrey Doumayrou. C'est l'ensemble de l'équipe qui a besoin de se retrouver. Si les cadres sont les seules à avoir une réaction, ça ne sera pas suffisant. J'attends un investissement différent de tout le monde.

Trinh Duc sur le banc alors qu'il a débuté mardi
Oui, François a joué une bonne partie du match. Mais il a eu cinq jours pour récupérer. Il sera mâché comme un mec qui a joué cinq jours avant, mais j'ai estimé qu'il pouvait tenir sa place sur ce troisième match, vu qu'il n'a joué que les cinq dernières minutes du premier match et les trois-quarts du deuxième.

La série de défaites du XV de France
Ça me titille forcément, car je n'ai pas été habitué à ça au Stade Toulousain. Mais quand on joue trois fois les Springboks chez eux, puis deux fois les Blacks, et qu'en plus, on laisse des joueurs fatigués au repos en juin et qu'au lieu de les retrouver frais en novembre, on est obligé de se passer d'eux car ils sont blessés, c'est difficile. Mais on continuera d'y croire, si on a le temps de travailler.
Le challenge de trois victoires en quatre matchs fixé par Laporte et que Novès ne relèvera pas
C'est sûr que ça va être dur de gagner trois matches alors qu'il n'en reste que deux à jouer (il sourit). Moi, c'est surtout le comportement des joueurs qui m'intéresse. Après, je sais compter. Je sais qu'un plus un, ça fait deux, et que ça va donc être compliqué de gagner trois fois. Pour vous répondre de façon plus légère, on peut aussi se dire que l'on a gagné la la seconde mi-temps de notre match de samedi (13-7) et la première mardi (15-14). C'est déjà pas mal...

Forces et faiblesses des Springboks
Leurs points forts, c'est la force physique, ce n'est pas nouveau. A cette force physique, ils ont ajouté du dynamisme et une volonté d'écarter plus souvent les ballons, et aussi de les jouer plus souvent, en se reposant sur l'envie d'avancer partout et de détruire l'adversaire avant de profiter des ballons qu'ils ont à jouer.

La gifle reçue par les Springboks en Irlande, le week-end dernier (38-3)
Si on regarde l'histoire, on voit que cette équipe avait pris 57-0 face aux Blacks au dernier Four Nations et, quelques semaines après, elle a manqué d'un rien de battre les Blacks. Ils vont avoir une réaction contre nous, c'est certain. Ce ne sont pas des mecs qui vont accepter de prendre 38 points contre l'Irlande sans réagir.

La France pays hôte de la Coupe du Monde 2023
C'est fabuleux pour ceux qui vont y participer et quelque chose de capital pour un sport comme le nôtre. C'est une magnifique victoire pour le rugby français et pour ceux qui ont transpiré pour aboutir à ce résultat.





 
 
6 commentaires - XV de France : Après avoir dévoilé son XV de départ, Novès s'explique
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]