XV de France : Altrad ne voit pas les Bleus champions du monde

XV de France : Altrad ne voit pas les Bleus champions du monde©Media365

Thibault Laurens, publié le mercredi 05 juin 2019 à 14h30

En marge d'un entretien dans Le Parisien dans lequel il assure ne pas s'être opposé à l'intronisation de Fabien Galthié comme sélectionneur des Bleus, Mohed Altrad, sponsor numéro 1 de la FFR, évoque également la prochaine Coupe du Monde. Le président du MHR est certain que les joueurs de Jacques Brunel échoueront.

Les Bleus champions du Monde au Japon ? Impossible pour Mohed Altrad. S'il occupe la fonction de président de Montpellier, Altrad reste pour autant intimement lié à la FFR. Le dirigeant du groupe éponyme figure d'ailleurs comme le sponsor numéro un des Bleus, lui qui aura versé en 2023 la rondelette somme de 35 M€. L'homme d'affaires français d'origine syrienne estime d'ailleurs que des changements sont nécessaires afin de redorer le blason du XVdeFrance. Ce qui fait dire au businessman que le XV de France n'a aucune de décrocher cette année un premier titre mondial. « On ne sera pas champions du monde, assure Altrad dans les colonnes du Parisien. Les joueurs sont affectés par tous les problèmes qui secouent les institutions. Ils devraient être focalisés sur leur jeu, mais ils ne le sont pas. Il faut une seule autorité. Il faut prendre des décisions et qu'elles soient respectées. Mais d'abord, il faut que les hommes s'entendent entre la FFR et la Ligue nationale. Ce n'est pas le cas. Il y a beaucoup de rancunes et elles ne s'effaceront pas », peste Altrad, prônant la patience pour permettre une reconstruction efficiente. Une reconstruction qui passerait également par l'instauration de contrats fédéraux pour certains joueurs, comme c'est le cas dans certains pays (Ecosse, Australie, Argentine). Une hypothèse qui ne plaît guère toutefois à la LNR. Cette dernière a ainsi refusé la mise en place de ce type de contrat.

Altrad ne s'est pas opposé à la venue de Galthié chez les Bleus 

Autre sujet abordé dans Le Parisien par le patron du MHR : Fabien Galthié. Malgré les différends qui les ont opposés par le passé depuis leur histoire commune à Montpellier, marquée par la mise à l'écart du technicien par son président, il n'existerait pas de rancœur pour autant entre les deux hommes. Le dirigeant de Montpellier assure d'ailleurs qu'il n'a pas contesté la nomination de Galthié en tant que sélectionneur auprès de la Fédération française de Rugby : « Il n'y avait plus beaucoup de possibilités. Je ne me suis pas opposé à la venue de Galthié. Est-il mieux que Brunel ? L'avenir nous le dira, mais un entraîneur seul ne fera pas gagner le XV de France. Il faut tout un ensemble autour de lui et, surtout, cette dose d'affectivité indispensable. Vous pouvez mettre tout l'argent que vous voulez, si le joueur n'a pas envie de jouer pour vous, il ne le fera pas. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.