Tournoi des 6 Nations - XV de France : Pour Brunel la partie bascule avec l'entrée des remplaçants

Tournoi des 6 Nations - XV de France : Pour Brunel la partie bascule avec l'entrée des remplaçants©Media365

Lucas Bertolotto, publié le dimanche 11 février 2018 à 21h03

Après la défaite des Bleus face au XV du Chardon (32-26), le sélectionneur du XV de France Jacques Brunel s'est exprimé sur la performance de ses joueurs en Ecosse ce dimanche.

Le XV de France a connu sa deuxième défaite du Tournoi des 6 Nations ce dimanche en Ecosse après une deuxième mi-temps beaucoup plus compliquée que la première. Un revers 32-26 qui a de nouveau montré l'indiscipline tricolore, un point noir selon le sélectionneur Jacques Brunel : « L’indiscipline nous coûte cher. Nous avons concédé sept pénalités en deuxième période dont cinq dans les vingt dernières minutes. Ces fautes nous ont fait perdre le contrôle du ballon et elles ont permis aux Écossais de revenir au score puis de passer devant. » Dans les colonnes de L'Equipe, le technicien regrette de nouveau que la victoire échappe aux Bleus : « La défaite de la semaine dernière contre l’Irlande était un peu plus cruelle et moins méritée. Cette fois, ce sont nos propres erreurs qui nous coûtent la victoire. L’Ecosse a su renverser la partie sur le dernier quart d’heure. Alors ce sont eux qui l’ont gagnée plus que nous qui l’avons perdue, mais il faut bien admettre que toutes ces fautes nous coûtent le match. »

Brunel : « Cela se joue sur un fil »

Jacques Brunel ne souhaite cependant pas évoquer un problème de physique lors de ce revers : « Je ne pense pas que ce soit physique, puisque nous avions fait du coaching et des joueurs étaient rentrés. Après il y a des erreurs : un hors-jeu de 50 centimètres qui coûte trois points, une mêlée qui coûte elle aussi trois points avec pourtant des garçons qui venaient d’entrer. Donc je ne pense pas que ce soit lié au physique, mais plutôt à un manque de maîtrise de notre part. » L'ancien manager de l'UBB a légèrement évoqué le banc des remplaçants : « Je ne vais pas parler des joueurs en particuliers, mais c’est à ce moment-là que la partie bascule » avant de revenir sur l'heure de jeu où la partie semblait annoncer une victoire tricolore : « On sait à cet instant que le score va être serré, que cela tiendra à peu de choses. On avance de trois points mais à chaque fois ils reviennent. Cela se joue sur un fil. On pense qu’on peut le gagner, mais on sait aussi que le final va donner le verdict et c’est ce qui est arrivé. »

Guirado : « Beaucoup de frustration »

Pour terminer, Jacques Brunel a annoncé son envie de retenir les bons points de ses joueurs après ce match : « Je veux retenir le positif. Nous étions en mesure de les faire basculer. On connaissait la valeur de l’Ecosse depuis trois ans, leurs performances de l’année dernière. On savait que ce serait difficile. On a rivalisé. Je vais retenir ça, de la même façon que, le week-end dernier, on aurait pu battre l’Irlande. Il nous manque un petit quelque chose, mais je pense que nous ne sommes pas très loin. » Du côté de Guilhem Guirado, le capitaine des Bleus, le constat est simple : « On était devant à la mi-temps, on avait la mainmise sur le match. Mais en seconde période on a fait preuve d'impatience en défense, on a été beaucoup pénalisés, et pas eu assez d'actions. On a un peu laissé le match s'échapper. S'il y a de l'abattement ? Non. Beaucoup de frustration, on est un peu dépités et agacés. Mais jamais résignés. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.