Tournoi des 6 Nations - XV de France : Les rencontres les plus marquantes

Tournoi des 6 Nations - XV de France : Les rencontres les plus marquantes©Media365
A lire aussi

Lucas Bertolotto, publié le mardi 30 janvier 2018 à 17h06

Avant d'affronter l'Irlande ce samedi pour débuter le Tournoi des VI Nations, retour sur les cinq matchs entre la France et le XV du Trèfle les plus marquants.

6 avril 2002 - Tournoi des VI Nations / 5eme journée Le contexteC'est seulement la troisième édition du Tournoi des VI Nations depuis l'intégration de l'Italie en 2000. L'Angleterre marche sur le rugby européen depuis ce nouveau format et compte bien réaliser un triplé en 2002. Mais après deux victoires (Ecosse et Irlande), le XV de la Rose s'incline 20-15 au Stade de France. C'est le troisième succès des Bleus après avoir battu l'Italie et le pays de Galles au Millenium Stadium. Il reste deux rencontres à la France pour retrouver un trophée qui lui manque depuis quatre ans. Un déplacement bien négocié en Ecosse (22-10) et la réception de l'Irlande, pour tenter de réaliser un Grand Chelem, le premier depuis le passage à six pays.Le matchLe XV de France, qui n'a plus battu son homologue irlandais depuis trois ans, accueille la bande de Keith Wood à Saint-Denis. Et cette rencontre démarre très fort pour les hommes de Bernard Laporte qui marquent un essai dès la troisième minute grâce à Serge Betsen. Mais le talonneur du XV du Trèfle ramène vite son équipe à seulement deux points avant le quart d'heure de jeu. La rencontre semble équilibrée mais l'arrière Nicolas Brusque débloque la situation à la 27eme minute, suivi par Aurélien Rougerie avant la mi-temps. Les Bleus mènent 28-5 à la pause et sont bien partis pour remporter un nouveau Tournoi. Les essais de Betsen et Brusque en deuxième mi-temps confirment ce succès, le XV de France signe sa cinquième victoire de la compétition (44-5) et remporte son septième Grand Chelem pour marquer l'histoire du Tournoi des VI Nations.11 février 2007 - Tournoi des VI Nations / 2eme journée Le contexteTenant du titre, le XV de France entame ce nouveau VI Nations avec pour objectif, une deuxième victoire consécutive. Depuis l'arrivée de l'Italie, les Bleus ont remporté autant de Tournois que le XV de la Rose (trois) et pourraient frapper un grand coup en signant un troisième Grand Chelem en seulement huit ans. Après une première rencontre remportée en Italie, les hommes de Bernard Laporte se déplacent à nouveau, sur le terrain de l'Irlande. Un match difficile après le succès irlandais sur la pelouse du pays de Galles la semaine précédente. Pour cette deuxième journée, le sélectionneur français décide d'effectuer cinq changements parmi les titulaires avec notamment l'apparition de Vincent Clerc.Le match Le match démarre fort pour les Bleus grâce à un essai de Raphael Ibanez juste avant le quart d'heure de jeu. Les deux pénalités de David Skrela juste avant cet éclair du talonneur permettent aux Français de virer en tête à la pause malgré l'essai de Ronan O'Gara (13-11). Mais dans son antre de Croke Park, le XV du Trèfle ne veut pas se laisser faire et s'en remet à son ouvreur pour prendre l'avantage. Un écart creusé à cinq minutes du terme de la rencontre par le numéro dix, qui pense offrir un succès aux siens. Mais les joueurs tricolores ont du cœur et de l'envie. Une ultime possession de plusieurs minutes va voir Vincent Clerc trouver un intervalle dans la défense pour terminer sa course dans l'en-but adverse. L'ailier offre un deuxième succès à l'équipe de France (20-17), qui remportera, quelques semaines plus tard, un nouveau Tournoi des VI Nations, malgré son revers en Angleterre.13 février 2010 - Tournoi des VI Nations / 2eme journée Le contexte Les Bleus n'ont plus brillé depuis l'édition 2007 et leur dernier succès qui les a envoyé sur le toit de l'Europe. Aussi, de nombreux jeunes éléments ont intégré le XV de France et sont encadrés par des joueurs d'expérience. Le premier déplacement en Écosse se solde sur une victoire tricolore 18-8, se dresse désormais, sur le chemin des Français, le champion en titre irlandais. Un match attendu qui va révéler le réel niveau de l'équipe de Marc Lièvremont, qui vise clairement une nouvelle couronne.Le match Après des débuts équilibrés, les supporters du Stade de France peuvent exulter juste avant la demi-heure de jeu lorsque William Servat aplati derrière la ligne. La supériorité numérique des Bleus a donc été bénéfique, surtout que Yannick Jauzion double la mise seulement cinq minutes plus tard. Les partenaires de Morgan Parra mènent largement 17-3 à la pause et semblent bien partis pour renverser le vainqueur précédent. Clément Poitrenaud scelle le sort de la rencontre à l'heure de jeu et permet aux siens de ne pas être inquiétés sur l'essai irlandais signé Wallace (63eme). La France s'impose largement 33-10 et termine ce Tournoi par trois victoires, dont une courte face à l'Angleterre, pour s'offrir le neuvième Grand Chelem de son histoire.13 février 2011 - Tournoi des VI Nations / 2eme journée Le contexte Forte de son Grand Chelem l'année précédente, l'équipe de France a apporté de la fraîcheur à son effectif et notamment à son XV de départ. Des arrivées qui permettent de prendre le dessus sur le XV du Chardon lors du premier match avant de se rendre une nouvelle fois en Irlande pour la deuxième journée. La pression mise par les Anglais après leurs larges succès face aux Gallois et aux Italiens galvanise les Bleus qui souhaitent priver le XV de la Rose du titre pour la huitième année de suite.Le match La partie commence très mal pour les partenaires de Thierry Dusautoir qui encaissent un essai de McFadden dès la cinquième minute de jeu. Les quatre pénalités de Morgan Parra inversent la tendance mais O'Leary redonne l'avantage au XV du Trèfle avant la pause. Le score est de 15-12 en faveur de l'Irlande à la mi-temps. Transcendés par le discours de Marc Lièvremont pour son dernier VI Nations, les Bleus reviennent des vestiaires avec une envie débordante. Maxime Médard le traduit au tableau d'affichage à la 55eme minute de jeu avant que Dimitri Yachvili ne donne une avance conséquente aux siens. Assez large pour que l'essai de Heaslip ne change rien à l'issue de la partie. La France s'impose 25-22 mais ses défaites en Angleterre et en Italie ne lui permettent pas de remporter le Tournoi qui va à l'équipe d'outre-Manche.15 mars 2014 - Tournoi des VI Nations / 5eme journée Le contexte Le pays de Galles a la main mise sur le rugby européen depuis deux ans et l'arrivée de Philippe Saint-André à la tête du XV de France. Ce nouveau sélectionneur est accompagné de prestations décevantes qui ont vu l'équipe nationale terminer quatrième et sixième des deux derniers Tournois. Le départ de nombreux cadres joue beaucoup sur les résultats mais la compétition débute par deux succès contre l'Angleterre et l'Italie à domicile. La défaite sur le terrain du XV du Poireau est rapidement effacée par une victoire en terre écossaise qui permet aux Bleus de viser un gain final en cas de résultat favorable contre l'Irlande au Stade de France.Le match Très vite, le XV du Trèfle s'en remet à son maître à jouer Jonathan Sexton pour recoller au score grâce à un essai après deux coups de pied réussis de Maxime Machenaud. Trimble donne ensuite l'avantage aux siens avant de voir Brice Dulin s'illustrer à la demi-heure de jeu. Grâce à son arrière, la France est en tête à la pause, mais la courte avance reste dangereuse (13-12). Surtout que Sexton inscrit un doublé à la 46eme minute de jeu avant de transformer la pénalité de la victoire. L'essai de Dimitri Szarzewski en fin de rencontre ne change rien, les hommes de Saint-André s'inclinent 22-20 et disent adieu au trophée qui s'échappe dans les mains irlandaises sous leurs yeux. Les joueurs tricolores terminent finalement à la quatrième place de cette édition 2014 et n'arrivent toujours pas à retrouver leur domination européenne.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU