Tournoi des 6 Nations - XV de France : Collazo au secours de Brunel

Tournoi des 6 Nations - XV de France : Collazo au secours de Brunel©Media365

Gabriel Vanhoutte, publié le mercredi 13 février 2019 à 13h02

Si le navire français tangue, Patrice Collazo a appelé au calme en conférence de presse ce mercredi. Le manager du RCT a invité la presse et le public à la cohésion avec le XV de France, défait lors des deux premières journées du Tournoi des 6 Nations. Il a aussi tenu à apporter son soutien au sélectionneur tricolore, Jacques Brunel.

Au cœur de la tempête depuis le début du Tournoi des 6 Nations, le XV de France a reçu un soutien de poids, ce mercredi. En conférence de presse, l'entraîneur du RC Toulon, Patrice Collazo, a appelé au calme par rapport aux Bleus. Une sélection tricolore qui vit des moments délicats, après avoir subi un improbable come-back contre les Gallois (19-24) puis une déculotté historique dans le Crunch (44-8). Pour le coach toulonnais, l'heure doit être à la cohésion avec un XV de France en grande difficulté avant d'accueillir l'Ecosse, le 23 février prochain : « Il y a beaucoup de gens qui critiquent et donnent des solutions. Malheureusement, ces gens qui donnent des solutions, ils n'entraînent pas en club et n'ont pas eu de résultats dernièrement. Il faut laisser travailler le staff et les joueurs. Ils ont besoin qu'on les aide et pas le contraire. »

Collazo : « Laissons-les un peu travailler »

Le manager du RCT a d'ailleurs tenu à soutenir Jacques Brunel : « Laissons-les un peu travailler. J'espère qu'ils finiront bien le Tournoi. (...) Il ne faut pas que les joueurs se désolidarisent du staff, car c'est le groupe qui sortira de cette mauvaise passe. C'est tout le mal que je leur souhaite, surtout à Jacques Brunel. » C'est enfin un appel au calme qu'a adressé Patrice Collazo : « Il faut arrêter ce flot de critiques. Il n'y a pas de victoires, mais les réactions dépassent un peu les bornes vis-à-vis des joueurs et du staff. Ils ont plus besoin qu'on les aide que le contraire. » Et de rappeler que s'il y a péril en la demeure, ce n'est pas pour autant le moment d'abandonner le XV de France : « Tout le monde est dans le même bateau et je n'aime pas les mecs qui descendent du bateau en chemin. Quand on monte dans un bateau, on y reste et tous ensemble. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.