Tournoi des 6 Nations : Bastareaud et Negri ont enterré la hache de guerre

Tournoi des 6 Nations : Bastareaud et Negri ont enterré la hache de guerre©Media365
A lire aussi

Rédaction Sport365, publié le samedi 24 février 2018 à 13h18

Mathieu Bastareaud et Sebastien Negri se sont réconciliés après la victoire du XV de France sur l'Italie (34-17), vendredi lors du Tournoi des VI Nations. Le Français avait proféré des insultes à caractère homophobe à l'encontre de l'international italien avec son club de Toulon. Cette sortie lui avait coûté trois semaines de suspension.

Ils se sont tous deux envoyés sur le terrain et finalement l'histoire se termine plutôt bien. Mathieu Bastareaud avait insulté  le troisième ligne italien Sebastian Negri dans le cadre d'un match de Coupe d'Europe entre Toulon et Trévise. Le trois-quarts centre international s'était excusé, en vain. Il a finalement écopé d'une suspension de trois semaines, purgée depuis. Les deux hommes se retrouvaient hier avec leur sélection nationale. Ils ont ferraillé d'un bout à l'autre de la rencontre remportée par le XV de France (34-17) et finalement scellé un  pacte de réconciliation au coup de sifflet final .Mathieu Bastareaud s'est affiché sur les réseaux sociaux en compagnie de Sebastian Negri ce samedi, en publiant un cliché pris dans les vestiaires du stade Vélodrome. "On s'affronte durant 80' ... Des fois il y a des coups, des fois il y a des mots... Mais au final, c'est ce moments là qui restent. Merci Sebastien Negri. Super match, bon courage à toi", a déclaré l'international français sur les réseaux sociaux. Les deux hommes ont été les maillons forts de leurs équipes respectives. Mathieu Bastareaud a beaucoup apporté au XV de France alternant entre percussions dévastatrices et jeu en redoublée.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
10 commentaires - Tournoi des 6 Nations : Bastareaud et Negri ont enterré la hache de guerre
  • pour info je suis egalement nostalgique des maso codorniou bref de vrais magiciens ! mais ce rugby là est malheureusement revolu!!les heritiers des bonifaces ne jouaient pas au meme jeu!

  • Tout est bien qui finit bien . Comportement normal de deux grands joueurs .
    Pour le reste que les inconditionnels de rugby aérien patientent encore un peu . La saison du beach rugby arrive . Bastareaud , lui , pratique très bien un rugby contemporain avec ses moyens . Mais on n'en a pas voulu .....

  • Je suis toujours etonné d'entendre les critiques sur les 3/4 francais qui jouent en percussions. Boucalo pouvez vous me dire ce qu'a fait l'irlandais (ex grenoblois) Farrell contre Galles ??? droit dans le mur durant 80 minutes. pouvez vous me dire ce que fait Ben T'eo l'anglais idem. que faisait M'anonu avec les blacks dans un premier temps 9 fois sur 10 droit dans le mur. idem pour Jamie Roberts le gallois Stirling Mortclock l'australien. que fait Nadolo a Montpellier ????????? on peut le regretter mais les règles actuelles favorisent ce type de jeu pour faire avancer la ligne d'avantage, déséquilibrer la défense et ensuite aller au large après la 2° ou 3° percussion. Pourquoi c'est bien quand c'est les blacks ou les irlandais qui le font et pourquoi ce serait nul quand c'est la France ????

    Je n'ai pas que j'étais fan des joueurs que vous citez avec raison, mais comparer , Nonu avec Bastareaud, c'est comme comparer les Blacks avec les Bleus ...Il n'y a pas photo.

    Bref, des centres....

  • Bastareaud a été bon dans ce qu'il sait faire : rentrer dans le lard des autres, je ne cautionne absolument pas ce rugby, il y a le football américain pour les tanks, il y a des clubs en France pour ça.

  • Le souci de Bastareaud est qu'il n'est bon que devant des équipes faibles telle l'Italienne;en face d'équipes de plus haut niveau,son surpoids le trahit;en effet il manque de vivacité et se fait prendre à tous les coups.