Tournée d'été : La France battue d'un rien en Australie

Tournée d'été : La France battue d'un rien en Australie©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365, publié le samedi 17 juillet 2021 à 14h01

Malgré une nouvelle bonne rencontre, le XV de France a été battu de peu (33-30) par les Wallabies, réduits à 14 dès les premières minutes, lors de la belle de cette tournée d'été en Australie.



Des regrets et de la fierté. Bien qu'à nouveau battu de peu par les Wallabies ce samedi (33-30), le XV de France va quitter l'Australie avec des enseignements positifs de cette tournée estivale dans l'hémisphère sud. En effet, si les joueurs de Fabien Galthié ont perdu la série face aux locaux, le groupe des Bleus, fortement remanié pour l'occasion, a à chaque fois montré un visage séduisant sur le terrain. A Brisbane, pour la belle, les choses avaient d'ailleurs plutôt bien commencé avec une pénalité de Melvyn Jaminet (4eme) et un carton rouge pour Marika Koroibete (5eme), suite à un plaquage au visage sur Anthony Jelonch sur le renvoi. Peu après, Baptiste Couilloud inscrivait le premier essai français en bonifiant un ballon porté de ses abants (0-10, 8eme), alors que Jaminet transformait rapidement pour éviter un possible arbitrage vidéo. Malmené sur l'action du demi de mêlée de Lyon, Tate McDermott se reprenait pour conclure un très bon travail de Michael Hooper suite à une touche australienne (7-10, 11eme).

Jaminet n'est plus à 100 % !

Après une nouvelle pénalité de l'arrière des Bleus (14eme), Noah Lolesio interceptait une passe de Couilloud pour filer à l'essai et permettre aux Wallabies de passer en tête (14-13, 20eme). Avant la pause et après une nouvelle pénalité de l'ouvreur australien (26eme), Cameron Woki devait s'employer pour passer au-dessus d'un ruck et remettre la France devant (17-20, 36eme). Peu après, Teddy Thomas pensait être à la conclusion d'un contre français initié par Jaminet, mais un en-avant d'Arthur Vincent au départ de l'action invalidait l'essai de l'ailier du Racing 92 (39eme). Bien après la sirène, Lolesio ne ratait lui pas l'occasion d'égaliser à la mi-temps (20-20). Au retour des vestiaires, Pierre-Louis Barassi y allait de son essai après une action de plus de 80 mètres, où le "french flair" s'illustrait parfaitement, et les Bleus semblaient prendre le dessus (20-27, 47eme). Mais ce sont bien les joueurs de Dave Rennie qui ont le mieux fini. Un essai en force de Taniela Tupou (51eme) et une pénalité de Lolesio (73eme) permettaient à l'Australie de reprendre les commandes (30-27), alors que Jaminet manquait sa première pénalité avec les Bleus (54eme).


Le panache a eu raison des Bleus

Si ce dernier se reprenait pour égaliser (75eme), Lolesio punissait à nouveau les erreurs des visiteurs (79eme). Dans les derniers instants, un grattage d'Anthony Etrillard était récompensé et la France prenait la touche... mais le maul fut improductif et les Wallabies s'en sortaient une nouvelle fois d'un rien, comme lors du premier test match (23-21). Au final, ce XV de France n'a jamais été ridicule et a même gagné une rencontre (26-28) et peut donc rentrer avec le sentiment du devoir accompli, alors que certains ont fait fortes impressions et pourraient rebattre quelques cartes. Cependant, cette dernière rencontre disputée presque en totalité en supériorité numérique devrait laisser quelques regrets. Prochain rendez-vous pour la bande à Galthié en novembre avec l'Argentine (le 6), la Géorgie (le 14) et surtout la Nouvelle-Zélande (le 20) au menu. D'ici-là, le sélectionneur français aura visiblement des choix de riche à faire. De bon augure avant la Coupe du monde 2023 dans l'Hexagone.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.